Projet 3e oeil: les feux de la rampe, avant et après

Les laureats du Projet 3e oeil, Marie-Soleil Provost,... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les laureats du Projet 3e oeil, Marie-Soleil Provost, Dave Jennis, Joanie Charron, Myriam Latreille, Alain Barbeau, Genevieve RB, Corinne Sauve et Julien Morissette (absent de la photo).

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le centre L'Avant-première et la Ville de Gatineau donnent un coup de pouce à cinq projets en arts de la scène.

Le projecteur qui s'est enflammé en pleine conférence de presse, mercredi, n'a pas empêché longtemps la directrice générale de L'Avant-première, Claire Duguay, de présenter les tout premiers lauréats du Projet 3e oeil, ce mercredi matin.

Ce petit accident bénin a mis en évidence le fait que le moindre détail est susceptible de déraper, lors de la préparation d'un spectacle. Et avant les feux de la rampe des soirs de premières, tout doit être minutieusement préparé. Or c'est précisément pour cette raison qu'existe le centre aylmerois: la «prédiffusion».

Ce Projet 3e oeil est un programme de résidence et d'accompagnement professionnel destiné aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation oeuvrant dans le domaine des arts de la scène.

«L'Outaouais [est] une pépinière de talent en arts de la scène», s'est réjoui Mme Duguay mercredi. La qualité des projets soumis montre clairement «qu'un programme comme le 3e oeil est nécessaire», constate-t-elle en faisant valoir que le jury a finalement retenu cinq candidatures, plutôt que les trois initialement prévues. Deux des trois jurés, la responsable de la programmation des salles Jean-Despréz et La Basoche Chantal Lamoureux et la directrice artistique du Théâtre de l'Île Sylvie Dufour (le troisième juré était le musicien Dominique Saint-Pierre) ont permis de revoir à la hausse les budgets, et d'intégrer deux projets supplémentaires.

Deux projets retenus sont en lien avec la musique. Le duo country-folk Bijo & Sun (constitué de Joanie Charron et Marie-Soleil Provost) profitera de cette initiative pour se consacrer à l'écriture d'un album aux sonorités plus irlandaises. 

La résidence permettra au duo d'auteurs-compositeurs-interprètes Geneviève RB & Alain Barbeau (RB vient raccourcir le patronyme Roberge-Bouchard) de préparer le spectacle de tournée en lien avec On est les deux, un album pop-folk que le couple (sur scène comme dans la vie) compte faire paraître cet automne.

Les trois autres projets sont théâtraux. Deux sont directement liés aux «cartes blanches» du Théâtre de l'île.

Le musicien (ex-membre de Tracteur Jack) et chroniqueur culturel à ICI Radio-Canada Julien Morissette profitera des lieux pour terminer le rodage d'un spectacle intitulé En direct de l'Isle-aux-Allumettes. Il y campera l'animateur d'une radio communautaire qui tente d'élucider cinq meurtres survenus dans le Pontiac. Un show à la frontière entre le conte, le théâtre, la création musicale et la radio, dont on pourra découvrir la première mouture, du 31 mars au 2 avril prochains à l'Espace René-Provost, dans le cadre des «cartes blanches».

La troupe composée de Laurence Latreille, Myriam Laviolette, Corine Sauvé, Charles Rose et Pascale Lemay a présenté une version préliminaire de la pièce OFF, lors d'une Carte blanche l'an dernier. Le collectif compte présenter une version plus professionnelle de cette pièce traitant - entre humour et réflexion - des inégalités liées à la condition féminine.

Le comédien métis Dave Jenniss travaille sur son quatrième texte dramaturgique, Mokatek et l'étoile disparue. Sa résidence lui permettra de perfectionner l'art de la manipulation d'objets et de marionnettes, et de développer un concept permettant de faire comprendre au très jeune public les tentes de sudation autochtones.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer