Stéphane Fallu continue sur sa lancée

Noeud papillon au garde-à-vous, humour en bandoulière, Stéphane Fallu revient... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Noeud papillon au garde-à-vous, humour en bandoulière, Stéphane Fallu revient en supplémentaire à la salle Odyssée le 22 mars. Bon deuxième - c'est le titre du spectacle - résume bien l'attitude du comédien, dans le giron de l'humour québécois depuis plus de 15 ans.

Passé par mille et un chemins de traverse (il a été infirmier pendant 10 ans) avant d'assumer sa vocation, Stéphane Fallu a mis du temps à trouver son public.  «Je me suis dit que si je n'essayais pas, je ne saurais jamais si ça marche ou pas, partage-t-il. J'ai ensuite longtemps été là sans l'être vraiment.» 

De galas Juste pour rire en prestations télévisuelles, d'entrevues pour journaux étudiants et médias communautaires («je ne refuse rien», précise-t-il), sa persévérance finira pas payer: son deuxième spectacle - qu'il a mis une décennie à écrire - se joue en supplémentaires et court à l'affiche jusqu'en 2017. 

Un spectacle dans lequel il assume pleinement ses ratés et son côté bon perdant: son personnage a été créé à contre-courant des diktats de mode et de performance qui pèsent sur les hommes. Le parent/conjoint parfait? Très peu pour lui. Stéphane Fallu réagit en s'inspirant de ses héros américains pour écrire un stand-up nerveux et désenchanté, dépressif mais drôle, promet-il, dans lequel il règle ses comptes avec la société.

«Arrêtons un peu de se prendre au sérieux!», répète le comédien, rêveur et ambitieux. Lui-même se définit comme un «hyperactif confus» dans la veine des Pierre Richard et autres clowns lunaires.  

Sur scène, il alterne anecdotes de la vie courante, imitations (Stephen Harper réapparaît) et improvisation, discipline grâce à laquelle il a fait ses premières armes de comédien.    

Stéphane Fallu est désormais un pro du rire courtisé par les séries télévision et web. Il animera sur Canal Z une série documentaire au titre prometteur: Le Roy des toilettes, le portrait d'un directeur d'entreprise de location de toilettes portatives (à partir du 5 avril). Il propose également la websérie humoristique Malaises de chums sur le site Internet de TVA.

Et s'il lui fallait choisir entre toutes ses activités? «Faire des spectacles!», balance-t-il sans hésiter. On ne se refait pas.

Pour y aller

Quand? 22 mars

Où? Salle Odyssée

Renseignements? www.salleodyssee.ca ou 819-243-2525.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer