En quête de bonheur

On verra, c'est l'histoire d'un homme et d'une... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

On verra, c'est l'histoire d'un homme et d'une femme que l'on a l'habitude d'entendre, de voir, de vivre...

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Encore jamais ouvert au public, le Studio B de la Nouvelle Scène sera rodé par la pièce de théâtre On verra, du 8 au 12 mars.

C'est l'histoire d'un homme et d'une femme que l'on a l'habitude d'entendre, de voir, de vivre... Une histoire d'amour, celle de H et de L face à leurs démons. Démons, qu'ils vont confronter sous les yeux du public.

Le sujet de la pièce On verra aborde aussi la parentalité précoce. Le couple est représenté à différentes étapes de sa relation. 

«Ils essaient de vivre ensemble tout en étant conscients qu'un enfant va bientôt naître, raconte l'auteur Philippe Landry. Ils peinent à communiquer entre eux, à être honnêtes l'un envers l'autre.» 

Cette création «remplie de cachotteries, de petites menteries» serait symptomatique d'une génération Tinder qui «swipe right» (zappe à droite) sur son téléphone pour approuver tel ou tel profil sur l'application du site de rencontre. 

«Je l'ai travaillée à la façon d'un conte ancré dans la réalité», complète le metteur en scène Éric Perron.    

Cinq émergents 

Un titre prémonitoire pour un spectacle intime né d'une Carte Blanche, il y a deux ans, à l'Espace René-Provost. 

«J'avais rédigé cinq ou six tableaux en vue de les présenter à cette vitrine dédiée aux projets en création», partage Philippe Landry. 

Le dramaturge franco-ontarien fait alors appel à un ancien camarade de promotion de l'Université d'Ottawa, Éric Perron, ainsi qu'à deux comédiens: Gabrielle Lalonde et Maxime Lavoie. 

Le projet programmé à Carte Blanche séduit la directrice du Trillium, Anne-Marie White, qui décide de lui offrir un tremplin en le reprenant dans la saison de son nouveau théâtre.

On verra constitue ainsi la première production du projet Cinq auteur(e)s émergent(e)s associé(e) s pour cinq saisons artistiques du Théâtre du Trillium, une initiative destinée à encourager la création et le développement de nouvelles dramaturgies régionales. 

«Nous devions bénéficier d'un encadrement artistique de la part du Trillium, précise Philippe Landry. Entre temps, Anne-Marie White a dû occuper de nouvelles fonctions à la Nouvelle Scène.»

Au gré de ces nouvelles circonstances, on comprendra que l'équipe a, une fois de plus, eu carte blanche pour monter elle-même le spectacle; une liberté qui fut parfois vertigineuse, reconnaît le metteur en scène.

Décidément, On verra mérite bien son titre.

Pour y aller

Où? La Nouvelle Scène

Quand? 8-12 mars

Renseignements: 613-241-2727

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer