Les trois coups du Trillium

Un an et demi après avoir débuté ses travaux de reconstruction, La Nouvelle... (Courtoisie, Marianne Duval)

Agrandir

Courtoisie, Marianne Duval

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un an et demi après avoir débuté ses travaux de reconstruction, La Nouvelle Scène rouvrira ses portes mardi 26 janvier. Sa directrice par intérim Anne-Marie White, également à la barre du Trillium, nous dévoile la métamorphose du nouvel édifice, qui accueillera la semaine prochaine son tout premier spectacle, #PigeonsAffamés.

Il suffit de franchir la porte (encore provisoire) du 333, avenue King Edward pour se rendre compte du travail titanesque entrepris: hall d'accueil lumineux donnant sur une cour intérieure, bar et billetteries agrandis, vaste studio de répétition et salle de réunion multifonctionnelle disponibles à la location...

Certes, le chantier a pris du retard et les financements ont été revus à la baisse, mais le nouvel espace culturel est fin prêt à héberger la saison 2016 de ses quatre compagnies fondatrices. Ou tout comme. Un plancher à fignoler par-ci, des panneaux à fixer par-là, des câbles à dissimuler ici et là... Rien de très méchant, le bout du tunnel ne serait plus très loin.

«Tout sera prêt pour accueillir le public mardi, avec un bar fonctionnel», garantit Anne-Marie White. Le lieu connaîtra une période de rodage avant les cérémonies officielles de réouverture, dans quelques mois.

La refonte du bâtiment a coûté 10,5 millions $, ce qui n'inclut pas la phase qui prévoyait un autre étage pour héberger les bureaux des compagnies résidentes. Ni le système de projection de la marquise qui voulait pouvoir signaler, en frontispice, les événements à l'affiche.

«Il nous en coûterait encore plusieurs centaines de milliers de dollars», indique la directrice. Elle espère pouvoir attirer d'éventuels promoteurs prêts à sponsoriser le nouvel édifice, quitte à en porter le nom.

#PigeonsAffamés

C'est donc sa création multidisciplinaire, #PigeonsAffamés qui donnera les trois coups de l'ouverture officielle, du 26 au 30 janvier.

Conçue en itinérance, entre les locaux de l'école secondaire publique De La Salle et ceux de l'Université d'Ottawa, la pièce revient à l'affiche après avoir été présentée en première à la biennale des Zones Théâtrales en 2015. Ce spectacle à la frontière des genres, mêlant performances physique et vocale, a mûri trois années durant; un luxe, en création scénique!

L'auteure et metteure en scène Anne-Marie White s'est interrogée sur le rapport au confort dans la société nord-américaine, scrutant «les mécanismes pour se sentir bien, à la manière d'un pigeon qui ingurgiterait les restes d'un McDo au sol».

Avec toujours la même ligne de conduite: fouiller le chaos intime pour en extraire une critique sur l'être humain, tout en privilégiant une forme de théâtre expérimental. Elle s'est adjoint les services d'une spécialiste du mouvement, Mylène Roy et d'un compositeur musicien, JP Loignon. «Mylène a su faire passer les membres de la distribution de comédiens à interprètes physiques tandis que JP, habitué au travail a cappella, a orchestré la voix collective, celle qui émerge d'individualités enfermées dans leur bulle», souligne la metteure en scène.

«On en arrive à un rythme dense, étourdissant, à la lumière d'un fil Facebook où les messages défileraient sans arrêt et sans être lus entièrement», évoque à son tour le coach vocal.

Point de dialogues, mais des monologues «où l'on ne joue pas autre chose que soi-même, des tirades non dénuées d'humour», promet l'auteure, et écrites sur-mesure pour la distribution. Sept comédiens «de 28 à 68 ans» prendront la parole (et le chant!) au micro de #PigeonsAffamés.

Cent soixante-dix sièges attendent de nouveau le public de la Nouvelle Scène. Les mêmes, paraît-il, que l'ancien théâtre.

Pour y aller

Quand? Du 26 au 30 janvier, 19h30

Où? Nouvelle Scène

Renseignements: 613-241-2727 poste 1; www.nouvellescene.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer