Le théâtre francophone récompense ses artistes

Guy Mignault, gagnant du grand prix Marcus-Banque Nationale,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Guy Mignault, gagnant du grand prix Marcus-Banque Nationale, entouré des autres récipiendaires de la soirée

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Belle cuvée de lauriers pour les artistes franco-ontariens!

Alors que la biennale des Zones Théâtrales tire à sa fin, le milieu du théâtre franco-canadien s'est réuni, vendredi, au CNA pour récompenser la contribution de certains artistes - comédiens, mais également auteurs ou scénographes - à la scène francophone canadienne.

La Fondation pour l'avancement du théâtre francophone du Canada a ainsi remis neuf prix qui soulignent le travail d'artistes en milieu linguistique minoritaire.

Les bourses octroyées les encourageront à y poursuivre leur carrière en finançant un projet de formation ou de création de leur choix. La moitié d'entre eux, cette année, est originaire ou établie dans la région.

Le comédien Guy Mignault, originaire de Hull, a remporté le grand prix Marcus-Banque Nationale, la seule distinction à destination des professionnels d'expérience.

Ce prix-hommage bisannuel d'une valeur de 15 000$ souligne l'ensemble de la carrière d'un artiste et son impact sur le milieu du théâtre franco-canadien.

M. Mignault occupe le poste de directeur artistique du Théâtre français de Toronto. Sous sa direction, le TfT a doublé sa fréquentation, passant de quelque 5000 spectateurs il y a 15 ans à 10 000 pour la dernière saison.

Les artistes franco d'Ottawa s'illustrent

Les artistes francophones d'Ottawa se sont particulièrement illustrés, cette année, et l'on pense notamment à la scénographe Marie-Pierre Proulx qui décroche le Prix national d'excellence pour un artiste émergent.

Doté d'un montant de 8000$, ce prix financera un projet d'installation scénographique intitulé Mange-moi/Eat Me, inspiré des jeux de proportions et de perceptions d'Alice au pays des Merveilles. Marie-Pierre Proulx a notamment conçu la scénographie de Cinéma (Théâtre la Catapulte et Théâtre Belvédère), Quelques humains, Porc-Épic et Adieu Beauté (Théâtre Belvédère). En Ontario, le Prix Création du Ministère de la Culture de l'Ontario revient au metteur en scène Éric Perron et à l'auteure Mishka Lavigne.

La bourse de 5000$ leur permettra d'entamer un projet d'écriture commun d'une pièce de théâtre à partir de l'univers de l'artiste peintre et sculpteur ontarien, Stefan Thompson. Nouveauté cette année: pour la première fois, le Prix Formation du Ministère de la Culture de l'Ontario d'un montant de 5000$ est attribué à un collectif d'auteurs. Il permettra aux Poids Plumes, regroupement d'auteurs de la relève établis à Ottawa, de bénéficier d'une formation dispensée par le dramaturge et auteur québécois Étienne Lepage.

«En 2012, nous étions un petit collectif, aujourd'hui, nous rassemblons 16 auteurs, rappelle sa fondatrice Lisa L'Heureux. Ce prix constitue la reconnaissance la plus importante que nous ayons reçue.»

En francophonie canadienne hors Ontario

Le Nouveau-Brunswick s'est particulièrement illustré avec Matthieu Girard (Caraquet), récipiendaire du Prix du Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles, Marie-Êve Amélie Cormier (Moncton), lauréate du Prix Banque Nationale, Mathieu Chouinard (Moncton), récipiendaire du Prix Viola Léger et Joannie Thomas (Shippagan), qui décroche le Prix spécial Suzanne-Cyr.

Cette année, l'Ouest canadien est représenté par Marie Farsi (prix Power Corporation du Canada) et Esther Duquette (prix Roland Mahé-Banque Nationale), toutes deux établies à Vancouver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer