Le jardin peu commun de Barbecue

Barbecue déplace les Zones Théâtrales dans une discipline encore... (Courtoisie)

Agrandir

Barbecue déplace les Zones Théâtrales dans une discipline encore jamais représentée par la biennale: le cirque.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sous le chapiteau planté dans les jardins du Musée canadien de l'histoire, le décor minimaliste ressemble étrangement à celui de Voisins, le film expérimental de Norman McLaren: une pelouse manucurée, quelques fleurs en plastique, une cabane de jardin.

Un décor un peu trop parfait pour le rester. Très vite, le locataire des lieux verra débouler sur son lopin de terre une bande de joyeux lurons. Et c'est parti pour une heure et demie d'acrobaties haute voltige, de contorsions en tout genre. Les marguerites n'ont qu'à bien se tenir.

Spectacle pour toute la famille avec peu de mots, Barbecue déplace les Zones Théâtrales dans une discipline encore jamais représentée par la biennale: le cirque. Les relations de voisinage et les enjeux de territoires deviennent un prétexte - assez discret somme toute - à s'envoyer en l'air: ça tourbillonne au-dessus de la piste, salto avant, arrière... des Îles-de-la-Madeleine, on connaissait les embruns, les dunes, les oiseaux rares. Mais l'art du cirque?

La troupe Vague de cirque a pour âmes fondatrices Alain Boudreau et Noémie Gervais, tous deux originaires des Îles-de-la-Madeleine. Leur cinquième création constitue un melting-pot sans chichi de ce que le cirque peut offrir: numéros burlesques, certes, mais surtout prouesses physiques livrées à quelques mètres de nos sièges.

Les tableaux s'enchaînent à qui mieux mieux, jeux drôles et de rôles qui osent également puiser dans la simplicité: on sort un diabolo par-ci, des castagnettes par-là. Séparément, les numéros font des étincelles - surtout ceux interprétés par la contorsionniste -, mais il semble pourtant manquer un petit quelque chose pour nous décrocher un «waouh» bien senti. Barbecue aurait peut-être gagné à solliciter davantage les spectateurs ou à proposer un fil conducteur musical. Qu'importe! Il serait tout de même dommage de bouder son plaisir, entre amis ou en famille.

Samedi, de 13h à 16h, des circassiens professionnels offriront une initiation gratuite à qui veut s'essayer aux acrobaties, jongleries et autres disciplines de cirque (au Chapiteau du Musée canadien de l'histoire, à Gatineau). Dès 6 ans.

Pour y aller

Quand? Jusqu'à samedi

Où? Chapiteau, Musée canadien de l'histoire

Renseignements: 613-947-7000 ou zonestheatrales.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer