Taylor Hemmeter, Capitaine Cascades

Perruque rousse, elle devient Black Widow, la Veuve Noire, agente du... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Perruque rousse, elle devient Black Widow, la Veuve Noire, agente du S.H.I.E.L.D, ce service de contre-espionnage fictif, emblématique de l'univers Marvel. Perruque platine, elle se transforme en Felicia hardy, alias Black Cat, personnage félin et ambigu, spécialisé dans les cambriolages de haute voltige.

À la ville et sans perruque, Taylor Hemmeter est blonde. On évite par précaution toute blague à ce sujet... car cette gymnaste est capable d'asséner des coups de pied circulaire à mettre K.O. un Rhino. Et il y en a justement un, dans Marvel Universe Live, la production à grand déploiement et bourrée d'effets spéciaux que Feld Entertainment présente en première ottavienne vendredi soir au Centre Canadian Tire. Six autres représenations suivront, dans le cours du week-end, dont une séance en français, ce dimanche à 15h.

En tant que capitaine d'équipe, l'Américaine est responsable de la qualité et de la sécurité des cascades pour les 20 femmes qu'elle supervise, parmi les 53 «performeurs», à la fois athlètes et comédiens, que compte la distribution. Elle aide aussi à régler les chorégraphies des combats.

Tayhem Mayhem

Mais ses collègues ne l'appellent pas Capitaine Hemmeter. Ils ont plutôt rebaptisé Tayhem Mayhem [Tayluge Grabuge] cette gymnaste aux performances «athlétiques et puissantes», qui s'est tannée de virevolter autour des barres cheval sautoir, disciplines qu'elle pratiquait depuis l'âge de six ans. À sa sortie de l'université, elle tente sa chance pour un rôle de cascadeuse. «À ma grande surprise, j'ai trouvé ces premières auditions très faciles, et ils m'ont prise tout de suite», confesse-t-elle.

Sa vingtaine à peine entamée, Taylor Hemmeter investit l'industrie du divertissement live, se réchauffant les muscles au sein de diverses productions présentées à Disneyworld, aux Universal Studios d'Orlando et à Legoland, en Californie, ainsi qu'à la télévision et au cinéma.

«C'est encore grâce à mon passé de gymnaste que j'ai pu faire partie de Marvel en spectacle, car c'est grâce à cela que j'ai appris à sauter, faire des flips et retomber sans trop me faire mal», sourit-elle.

Elle-même fan des films de la franchise Marvel, elle a débarqué aux auditions il y a un an, en compagnie d'un camarade qui avait aussi travaillé pour le parc d'Universal Studios. «On nous a mis en tandem, et il a fallu qu'on se batte. C'est assez amusant, de casser la figure d'un ami», éclate-t-elle de rire. L'aventure se terminera bien, puisque lui aussi décrochera un rôle - celui de Bruce Banner - au sein de la production.

«Black Widow participe à une des premières grosses scènes de combat du spectacle, qui est spectaculaire et très amusante. Elle enseigne à l'Académie du S.H.I.E.L.D. et met au tapis tous les agents venus suivre son cours de combat.»

Dans le costume de Black Cat, Mme Hemmeter s'arrange pour «voler à Spiderman une fractale», c'est-à-dire un fragment de cube cosmique, attirant toutes les convoitises.

Ce cube capable d'altérer la structure même de l'univers est au centre du récit proposé ici. «Je vais conserver le fragment un petit moment, jusqu'à ce qu'il tombe entre les mains d'un autre vilain, puis fasse des aller-retours entre les bons et les méchants pendant une bonne partie du spectacle.»

Mais, quitte à choisir, «c'est la rousse, ma préférée, car elle est féroce et forte et puissante. Et qu'elle défonce tout le monde.»

Comme la plupart des autres membres de la troupe, Taylor Hemmeter enfile aussi à chaque représentation les costumes de soldats anonymes, membres de l'organisation terroriste Hydra, ou du S.H.I.E.L.D. «C'est une job passablement dangereuse. Il y a sur la scène plein de choses qui ont le potentiel de nous faire très mal - du feu, des motos,etc. - mais c'est rare qu'on se blesse», note la gymnaste. «Je suis parfois rentrée du boulot avec des bleus et des bosses, mais rien de sérieux. Les accidents arrivent, c'est dans la nature même de ces spectacles live - mais ils sont rarissimes.

Pour y aller :

Quand : Demain, à 19 h ; samedi à 11 h, 15 h et 19 h ; dimanche 2 août, à 11 h

Où : Centre Canadian Tire

Renseignements : www.capitaltickets.ca ; 613-599-3267

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer