La rue Sparks en mode loufoque

L'édition 2014 du Buskerfest avait séduit quelque 200... (Archives, LeDroit)

Agrandir

L'édition 2014 du Buskerfest avait séduit quelque 200 000 festivaliers, et «l'événement grossit petit à petit, de façon consistante chaque année», soutient Brian Wilson.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

De nombreux artistes de rue se sont donné rendez-vous sur la rue Sparks, afin d'animer de leurs acrobaties comiques le centre-ville d'Ottawa, à l'occasion du 24e Buskerfest, qui débute ce matin et se poursuit jusqu'à lundi.

Les organisateurs attendent une vingtaine d'artistes, dont plusieurs de calibre international, comme le Britannique Rob Roy Collins. Cet escapist - un spécialiste des évasions à la Houdini - est de retour au festival, lui qui a remporté l'an dernier le prix du public, avec ses numéros acrobatiques d'esprit clownesque.

Les festivaliers pourront aussi découvrir plusieurs artistes australiens aussi fêlés les uns que les autres: les Circus Firemen, pompiers jongleurs et acrobates; Ernest Magnifico, aux divertissantes cascades - en voiture ou en saucisse pogo géante; Lisa Lottie, reine du cerceau et de la contorsion, dont les tours de Hula Hoop oscillent entre le spectaculaire et le très dangereux.

Considérés comme «les Rolling Stones de la performance de rue», la troupe polyglotte des Flying Dutchmen (Pays-Bas et Québec) promet d'amuser et d'épater la foule. Le producteur Brian Wilson, à la barre du festival depuis trois ans, les cite parmi ses favoris. Son autre coup de coeur: l'irrévérencieux magicien Jaardu, originaire d'une Inde de fantaisie.

Se relaieront aussi l'acrobate américain Pogo Fred, détenteur de multiples records Guinness et fondateur de la discipline sportive Xpogo (pogo désigne l'échasse à ressort) et la «diablologue» hollandaise Venus. Cette dernière mêle jongleries, flûte, tango argentin et saut à l'élastique, le temps d'une prestation de «Nouveau Vaudeville».

Plusieurs troupes canadiennes pas moins loufoques complètent la programmation. On attend notamment Throw 2 Catch, un trio québecois qui débarque avec un attirail hautement sophistiqué, pour offrir des numéros circassiens.

«C'est un des spectacles d'extérieur les plus imposants au monde», indique Brian Wilson, qui ne tarit pas d'éloges à leur sujet.

De Toronto, le Buskerfest s'apprête à recevoir les acrobaties aériennes des Silver Starlets; le Circus Hockey Show (trois périodes survoltées de hockey-cirque); «Madame Guillotine», au sens de l'humour absurde; et le Silver Elvis, tout à la fois mime, danseur, clown et musicien.

Petits et grands pyromanes apprécieront sans doute Fireguy, un Torontois qui conjugue talents de cracheur de feu et aptitudes en planche à roulette; ou encore l'Ontarienne Fire Weaver Sophie, danseuse en pleine maîtrise du poi polynésien - une boule montée au bout d'une chaîne - qu'elle préfère en flammes.

Un événement qui grossira certainement

L'édition 2014 du Buskerfest avait séduit quelque 200000 festivaliers, et «l'événement grossit petit à petit, de façon consistante chaque année», soutient M. Wilson.

«On est rendu le 3e plus gros festival de rue au Canada». La réputation du festival à l'étranger prend elle aussi de l'ampleur, assure le producteur, dont c'était l'un des objectifs

Lui-même artiste de rue, M. Wilson fait aussi partie du trio de clowns-jongleurs The Cow Guys, qui s'est régulièrement produit au Buskerfest pendant 23 ans. «On a longtemps fait partie des chouchous du festival, mais on est rendus trop occupés par nos responsabilités», rigole-t-il en mentionnant que son acolyte Jon Lockhart est en charge du volet technique, tandis que le troisième larron, Nick Miller, enseigne à l'école de cirque, sous la tente installée entre les rues Lyon et Kent.

On pourra toutefois apercevoir Cow Guy Jon, au coin de Bank et Sparks, aujourd'hui à midi.

Ybergeras@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer