Théâtre en TOC sur l'Île-de-Hull

Quatre des comédiens de la pièce Toc Toc... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Quatre des comédiens de la pièce Toc Toc en pleine action sur la scène: Richard Bénard, Louis Pariseau, Chantale Richer et Mariève Gauvreau-Presseau.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Chaque été, le défi est de taille: dénicher une pièce capable de faire le plein deux mois durant et proposer aux comédiens un texte assez stimulant pour s'amuser sur scène sans se lasser. Après avoir opté, l'été dernier, pour la comédie Si c'était à refaire de l'animateur vedette français Laurent Ruquier, la directrice du Théâtre de l'Île met en scène le texte Toc Toc d'un autre trublion français, Laurent Baffie.

À la télévision, l'auteur comédien s'était fait connaître grâce à sa répartie impitoyable sur le plateau de... Laurent Ruquier justement. «C'est un humour que je découvre et qui me plaît beaucoup, partage Sylvie Dufour. Quant aux acteurs, ils se paient la traite!»

À Paris, la pièce avait fait salle comble à sa sortie, il y a dix ans. Une valeur (quasi) sûre des spectacles comiques... Elle ressort [adaptée au Québec] au Théâtre de l'Île du 8 juillet au 29 août.

Il y est question de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), ces travers humains à haut potentiel comique. Laurent Baffie prend plaisir à les réunir dans l'antichambre d'un neuropsychiatre célèbre. Incarnés par six patients obligés de se côtoyer dans l'attente beckettienne du spécialiste, ces TOC font monter le mercure comique.

Pour tromper l'attente, les patients commencent à bavarder, à se confier, et finissent par se soigner malgré tout lors d'une thérapie de groupe hilarante.

À cette grand-messe des névroses préside un chauffeur de taxi gouailleur obsédé par les chiffres (Dave Jenniss), secondé d'un retraité atteint du syndrome de Gilles de la Tourette qui se met subitement à hurler des insanités (Richard Bénard), mais aussi d'une vieille bigote hantée par la vérification (Chantale Richer), d'une jeune fille qui pense mourir si elle ne répète pas ses phrases (Mariève Gauvreau-Presseau), et d'un jeune homme obnubilé par les lignes et la symétrie (Louis Pariseau). Encore faut-il mentionner la secrétaire médicale (Chloé Tremblay) - saine d'esprit dans la pièce de Baffie, mais que Sylvie Dufour a rendu névrosée pour l'assortir à la joyeuse troupe.

ÉTUDIER SON rôle

Si l'idée de Toc Toc est cocasse, elle a demandé un certain effort de composition à la distribution professionnelle du Théâtre de l'Île.

Tous réunis autour d'une table à l'issue d'une dernière répétition, les comédiens évoquent les coulisses de leur travail. «J'ai visionné beaucoup de vidéos sur le syndrome Gilles de la Tourette pour savoir ce que c'était», raconte Richard Bénard. Quant à Chantale Richer, ancienne animatrice radio de Rouge FM, elle s'est plutôt inspirée de son entourage pour composer son personnage de grenouille de bénitier.

Sur scène, tout oppose leurs deux rôles, mais dans leur vie de comédiens, Richard et Chantale ont débuté la même année, en 1990. «Déjà 25 ans!» fait remarquer Sylvie Dufour. La directrice introduit fièrement ses nouvelles recrues: Louis Pariseau, fraîchement diplômé du Collège Lionel-Groulx et Mariève Gauvreau-Presseau, que l'on avait pu voir dans la distribution de Si c'était à refaire, l'an dernier.

«Il y a tellement de gens qui se présentent aux auditions que je pense proposer des ateliers de théâtre à la rentrée», nous confie Sylvie Dufour, pas toquée. La relève est déjà assurée.

Pour y aller

OÙ? Théâtre de l'Île

QUAND? Du 8 juillet au 29 août

RENSEIGNEMENTS: gatineau.ca/vivezlexperience ; 819 243-8000

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer