Pas de festival dans la rue

Les organisateurs de la 24e édition de Buckingham... (Archives LeDroit)

Agrandir

Les organisateurs de la 24e édition de Buckingham en fête vont se concentrer à relancer le site du parc Maclaren avant le développement d'une programmation sur la rue Principale.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'avenue de Buckingham ne se métamorphosera pas en rue piétonnière à l'occasion de la 24e édition de Buckingham en Fête. Le Carrefour culturel ESTacade (CCE), producteur du festival, a décidé de retirer cette option de son plan de commercialisation même si un nombre majoritaire de commerçants concernés sont en faveur du projet.

Selon le plan prévu par les promoteurs, des spectacles musicaux ainsi que des activités familiales auraient pris place sur l'avenue de Buckingham, pendant le week-end de festivités prévu du 9 au 12 juillet prochain. Les voitures auraient eu à emprunter un détour pendant 48 heures puisque la voie aurait été fermée aux automobilistes durant la fin de semaine, entre les rues Maclaren et Joseph.

Cette nouveauté visait à apporter du sang au neuf au festival et à mousser l'affluence au sein de cette portion du secteur Buckingham pendant l'événement. Or, la proposition n'a pas fait mouche auprès des 19 détaillants qui ont pignon sur le tronçon visé.

Le directeur général du CCE, Hugo Parisien, a confirmé au Droit que son organisme a obtenu la signature de plus de 50% de commerçants en faveur de la fermeture de rue. Toutefois, puisqu'il n'y avait pas consensus auprès des détaillants ciblés par l'initiative, le CCE a décidé de rebrousser chemin. Lors de consultations tenues en février, certains commerçants avaient fait part de leurs craintes de voir leur chiffre d'affaires être affectés à la baisse si l'avenue était fermée aux automobilistes. Des inquiétudes envers le manque de stationnement avaient aussi été soulevées.

M. Parisien admet qu'il y a une certaine déception de la part du comité organisateur qui doit redémarrer la machine du festival sur de nouvelles bases après une année de relâche en 2014.

«Au point de vue artistique, c'est un élément qui aurait été gagnant pour la relance de l'événement du Festival d'été. On voulait donner aux gens de la communauté un nouveau regard sur Buckingham en Fête. Il y a beaucoup de commerces qui étaient pour être interpellés à l'intérieur du projet», dit-il.

De son côté, le conseiller du secteur Buckingham, Martin Lajeunesse, qui est également copropriétaire du LaLa Bistro, affirme que pour aller de l'avant avec l'aménagement de la rue piétonnière, tout le monde devait être d'accord avec l'idée.

Il préfère que les organisateurs misent sur la relance de l'événement au parc Maclaren pour 2015.

«Ce n'est pas une question de majorité. Il faut que ce soit bien fait et qu'il y ait consensus [...] C'est important d'avoir tout le monde et de travailler ensemble. Je n'ai pas l'impression que nous avions l'assentiment de tous les commerçants», a commenté l'échevin.

La programmation du festival doit être dévoilée au début avril.

Une partie des festivités 2015 pourrait malgré tout être présentée en dehors du site du parc Maclaren, soit sur le terrain situé entre l'église St-Grégoire-de-Nazianze et l'école St-Michel.

«On voulait donner aux gens de la communauté un nouveau regard sur Buckingham en Fête. »

- Hugo Parisien

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer