Décalage immédiat avec La Déprime

À Denis Bouchard, Julie Vincent et Rémy Girard... (Marco Campanozzi, Archives La Presse)

Agrandir

À Denis Bouchard, Julie Vincent et Rémy Girard (assis sur le banc), tous trois de la distribution originale de la pièce La Déprime, viennent s'ajouter Éric Paulhus, Anne-Élisabeth Bossé, Pascale Desrochers et Bernard Fortin.

Marco Campanozzi, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Déprime porte mal son nom: c'est une comédie.

Co-fondateur de ce projet théâtral monté pour la première fois en 1981, Denis Bouchard reprend un spectacle qui s'est taillé une place à part dans le paysage comique québécois. Et a fini par imposer son titre à contre-emploi dans plusieurs langues. Interprétée des centaines de fois, traduite en anglais, réécrite pour la scène française, «jouée en swahili» même, s'amuse le metteur en scène, La Déprime a été présentée au Centre des arts Shenkman, jeudi dernier, puis sera en mars 2016 au Théâtre du Casino.

«Je n'ai jamais compris comment on pouvait s'ennuyer dans un aéroport.» Cette phrase de Jacques Tati, grand cinéaste et immense observateur du genre humain, s'applique également aux gares d'autobus.

Denis Bouchard ne s'ennuie pas non plus dans ce genre de lieux, c'est même là qu'il trouve son inspiration. L'auteur, comédien et metteur en scène prolifique le prouve en reprenant, trois décennies après sa création, une immersion théâtrale dans l'un des centres névralgiques montréalais: le terminus d'autobus de la rue Berri.

La pièce co-écrite avec Rémy Girard, Raymond Legault et Julie Vincent explore une journée entière de cette fourmilière où tout est conçu pour la gestion des flux humains. Entre comédie grinçante et tragique quotidien, son intrigue trouve beaucoup de son élan dans la galerie de personnages minutieusement observés.

Il y a Christiane, jeune étudiante timide qui, pour se guérir, s'est lancée dans une maîtrise de communication et interviewe les passants de la gare. Louëlla, chauffeuse de taxi blagueuse fière de son métier. Mais aussi Marie, petite fille espiègle de cinq ans; Gervais, jeune patron et chef du personnel spécialiste du chantage émotif, sans oublier le vendeur d'objets érotiques ou encore le clochard de la gare fouillant dans les poubelles... Ils sont une cinquantaine de personnages à incarner la comédie humaine jouée dans cette gare 24 heures sur 24.

Destins des années 1980

La Déprime n'a pas été réadaptée pour répondre aux contingences contemporaines. Point d'iPhone, de tablettes ou d'appareils calés sur l'univers numérique et connecté de notre siècle. Denis Bouchard assume le côté vintage de ce spectacle où les cabines téléphoniques participent pleinement à l'intrigue: le metteur en scène s'en est tenu à l'époque initiale de la pièce, au début des années 1980, «au moment où tout un projet politique s'écrase avec l'échec du référendum, où le Québec plonge dans une torpeur et un marasme économique».

Rare changement apporté, la longueur du spectacle a été ramenée à 90 minutes, tronquant de plus d'une heure sa version initiale. «Pour répondre aux attentes actuelles», justifie Denis Bouchard. Par ailleurs, de nouveaux personnages issus de communautés diverses font leur apparition, «ce qui manquait il y a 30 ans».

Pour incarner cette foule de passants-voyageurs, quatre comédiens seulement: Anne-Élisabeth Bossé (Série Noire, Les Bobos, Les Appendices, la LNI), Pascale Desrochers (Appelez-moi Stéphane, Les Voisins, La puce à l'oreille), Bernard Fortin (Des roches dans ses poches, La Petite Vie, Providence) et Eric Paulhus (Cabaret, La cage aux folles).

«Je recherchais des acteurs avec un grand sens de la composition, précise Denis Bouchard. J'attendais d'avoir la dream team pour reprendre La Déprime

Justement, la comédie promet d'étriller la tendance à la déprime par la tendresse et le ridicule, l'absurde et la satire. Un bon moyen de s'échapper de la colonie pénitentiaire de la morosité ambiante!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer