La vraie Valérie Blais sur les planches

«C'est un spectacle assez physique. J'ai même un... (Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil)

Agrandir

«C'est un spectacle assez physique. J'ai même un punching bag sur lequel je me défoule un peu au début», raconte Valérie Blais.

Jean-Marie Villeneuve, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le personnage de Valérie Blais qui apparaît dans la série Tout sur moi, «c'est moi et pas moi», soutient la comédienne Valérie Blais, qui, après avoir passé «25 ans à jouer essentiellement des rôles comiques», tant au petit écran qu'au théâtre, a fait le grand saut en humour.

Elle passe ainsi de l'autofiction à l'humour-vérité, cherchant à s'éloigner du personnage que lui avait concocté Stéphane Bourguignon, l'auteur de la populaire série télé. «Je voulais reprendre mon nom. [...] C'est le fun de se révéler comme ça. Et que les salles soient pleines.»

«Et puis j'ai tenu énormément de rôles secondaires - [mes rondeurs font que] j'ai le physique de l'emploi -, alors que j'ai un tempérament de lead», explique la Montréalaise de 46 ans, qui vient présenter, mercredi à la Maison de la culture de Gatineau, son premier spectacle d'humour solo.

«Je ne prétends pas être une humoriste, note-t-elle humblement. Les humoristes sont des producteurs de jokes, au point qu'ils peuvent aussi animer à la radio ou signer des chroniques. Pas moi.»

La comédienne n'en est pas tout à fait à ses premiers pas sur la scène de l'humour. Dans le cadre du festival Juste pour rire, en 2010, Valérie Blais avait écrit, à quatre mains avec Claude Meunier, un numéro sur les gros. 

Elle s'était aussi fait remarquer en 2004 en incarnant, seule sur scène, les

30 personnages de la pièce Le démon du midi, adaptée - par Dominique Michel - de la BD éponyme de Florence Cestac.

Mais ce solo était un spectacle à la française, «une grande facture théâtrale», atténue la comédienne. «Je ne veux plus revenir à quelque chose de trop théâtral. Il y aura peu de personnages. J'ai préféré opter pour une formule américaine [le stand-up]. Je voulais m'adresser au public: pour moi, l'apprentissage réside là. Alors je me paie la traite [à travers ce] spectacle interactif qui me permet de briser le quatrième mur».

Loin de la politique

Elle se tient loin de l'humour politique, bien qu'elle «écorche au passage la commission Charbonneau». Et même lorsqu'elle «épingle», elle prend soin d'éviter la méchanceté et la vulgarité.

Préférant le mode de l'anecdote rigoureusement autobiographique - et l'autodérision - elle parlera de bénévolat, de conflits de générations - «je me paie la tête des X, des Y et des babyboomers» - et d'argent, «le dernier des tabous», ou évoquera le fait qu'elle a été maman sur le tard.

Ancienne porte-parole canadienne du programme Weight Watchers, Valérie Blais traitera aussi de «variations de poids» et de «la grâce que j'aimerais bien avoir», dans un numéro où elle se laisse aller à quelques pas de ballet, engoncée dans un tutu.

«C'est un spectacle assez physique. J'ai même un punching bag sur lequel je me défoule un peu au début.»

Mais elle n'abuse pas de ce «registre agressif», qui selon elle constitue déjà le terrain de jeu de nombreuses humoristes québécoises. Montrer les crocs à travers «quelques 'pétages de coches' bien placés» lui sert davantage de clin d'oeil au côté hargneux de son avatar télévisuel, la Valérie de Tout sur moi.

Mais c'est surtout «l'angle de la grosse naïve» qu'elle s'amuse à explorer, parce que ce type de personnage «peut dire des horreurs, et ça passe très bien».

«J'ai par exemple un numéro complet sur la pudeur, où je parle de cul sans jamais en parler. Je trouve l'évocation plus forte. Et c'est drôle de voir que ça met le public dans l'embarras, de voir que je ne suis pas du tout à l'aise de parler de ça.»

Pour y aller

OÙ? Maison de la culture

QUAND? mercredi 4 février, 20 h

RENSEIGNEMENTS: 819 243 2525 ; www.salleodyssee.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer