D-Track, 100% slam et théâtral

Après D-Track le rappeur, c'est désormais au tour... (Courtoisie)

Agrandir

Après D-Track le rappeur, c'est désormais au tour de D-Track le slammeur de frotter son spoken word sur la scène aylmeroise, demain, à l'occasion du lancement du spectacle Interlude.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a déjà visité La Basoche, David «D-Track», que ce soit en première partie de Karim Ouellett ou accompagné de Koriass, mais c'était à titre de rappeur. C'est désormais au tour de D-Track le slammeur de frotter son spoken word sur la scène aylmeroise, demain, à l'occasion du lancement du spectacle Interlude.

Un spectacle gratuit, que l'on aurait pu considérer comme un lancement de disque, si l'album Interlude n'était pas déjà discrètement disponible depuis plusieurs mois sur le Bandcamp de l'artiste, à attendre d'être téléchargé en échange d'une contribution volontaire...

«Ça peut donner un second souffle au projet», imagine le Gatinois, sacré champion provincial de slam en 2013, titre à la suite duquel il a décroché une quatrième place à Paris, lors du volet international de cette compétition... D-Track n'est «pas, à la base, un fan d'albums slam; c'est pas mon genre». Pour lui, Interlude n'était rien de plus qu'«une belle façon de marquer l'aventure parisienne».

Sauf que «certains textes se prêtent mieux au spoken word. Quand tu veux passer un message, un rap ou une chanson, ça passe moins qu'un slam bien placé». Aussi, «face à la réaction, très favorable, du public, je me suis dit 'pourquoi ne pas le transposer sur scène?'» lorsque la salle municipale l'a approché, sondant son intérêt à revenir sur les planches en solo. «Ce matériel s'y prête bien. Et l'ambiance cabaret de La Basoche» était toute adaptée, indique celui pour qui le slam exige «une écoute active» et davantage de concentration, de la part de l'auditeur.

Tout en conservant «ses racines ici», à Gatineau, D-Track a migré le mois dernier à Montréal, histoire de «s'ouvrir les esprits». Pour voir de plus près «tous les gens avec qui je collabore, qui sont là-bas». Et relever «le défi de m'intégrer dans un nouvel endroit, où il y a plus d'artistes, donc plus de compétition... Ça te pousse à travailler davantage.» Interlude était essentiellement constitué de textes défendus à maintes reprises dans la région, notamment au sein de la ligue Slam Outaouais. Le spectacle de demain sera étoffé de toutes nouvelles compositions, écrites depuis qu'il a changé d'air.

Pierre-Luc Clément, qui avait déjà effectué les arrangements et l'habillage sonore des textes d'Interlude, «accompagnera les perfs» aux claviers et percussions.

L'environnement visuel sera assuré par des projections signées Guillaume Vallée, un artiste de l'Outaouais établi lui aussi à Montréal. «Ça donne un univers un peu théâtral» qui rend plus intéressant ce projet de live», estime D-Track.

Contrairement aux joutes de slam organisées dans les bars, où le slammeur ne livre que deux ou trois textes par soir, «les gens vont vraiment pouvoir se plonger dans mon univers artistique», se réjouit-il. «Et puis, n'étant pas en joute, ce n'est pas le public qui juge... je ne suis en compétition qu'avec moi-même...»

Notons que, malgré ce lancement officiel, le disque demeure virtuel, uniquement disponible en format numérique. «Mais ma blonde sera là, non pas pour aider à vendre des exemplaires physiques, mais pour expliquer aux gens comment télécharger l'album, pour ceux qui auraient des difficultés», sourit-il.

David Dufour n'est pas à court de projets. S'il travaille sur son prochain album - qui «sera un mélange de chansons rap et d'un peu de slam; une combinaison d'Interlude et d'Abri-Tempo [son plus récent disque rap, paru en 2013], mais en mode 2.0» - et caresse un projet commun avec un des concurrents rencontrés au festival international de la chanson de Granby, Anthony Roussel.

POUR Y ALLER:

OÙ? Cabaret La Basoche

QUAND? Demain, 19h

RENSEIGNEMENTS? ayotte.ann@gatineau.ca

RÉSERVATIONS: 819-243-2345 poste 5301

ybergeras@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer