Yves Duteil vient offrir ses délices

Accompagné d'un pianiste et d'un bassiste, Yves Duteil... (Courtoisie)

Agrandir

Accompagné d'un pianiste et d'un bassiste, Yves Duteil se penchera, ce soir, sur les maux ou la grâce du monde.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ses chansons Prendre un enfant par la main, La langue de chez nous ont été saluées comme des classiques du répertoire français. Yves Duteil poursuit sa carrière depuis une quarantaine d'années, pour le plus grand bonheur d'un public fidèle. Pour un soir seulement, ce soir, il chantera à la salle Odyssée un répertoire composé de Flagrant délice, son dernier disque (2012), ainsi que de reprises connues, «des repères de carrière» comme il les nomme.

Mais attention: l'auteur-compositeur refuse d'être considéré tel un «gardien de son propre musée». Ce concert où les aficionados de Duteil retrouveront leurs chansons préférées est surtout l'occasion de découvrir de nouvelles compositions... lesquelles sont «accidentellement» passées inaperçues à leur sortie en France, fin 2012, l'artiste ayant été victime d'«une syncope non musicale» peu de temps après.

Opération à coeur ouvert, des mois de rétablissement nécessitant le report de la promotion de l'album et des concerts prévus. «Tout est devenu différent depuis», jure-t-il. Yves Duteil reconsidère alors ses priorités, met un terme à ses fonctions de maire de la commune de Précy-sur-Marne, 700 habitants, qu'il dirigeait depuis 25 ans. «Je me suis recentré sur l'essentiel, les liens familiaux, la musique...» Et se veut rassurant: il est bel et bien remis sur pied, de nouveau d'attaque.

Si tout se passe comme prévu, le chanteur et ses musiciens auront parcouru 15000 kilomètres sur la route, cette année au Canada - «sans compter l'avion, ni les traversiers», prend-il soin de préciser. Au compteur scénique, il aura donc enchaîné la présentation d'un spectacle solo dans le cadre d'une tournée au Réseau d'été du ROSEQ, en juin/juillet, un retour en septembre, un autre en octobre et en novembre pour défendre son dernier album sur scène. Un retour sur les chapeaux de roue! Son dernier concert à Gatineau remonte à 2010.

Au menu de Flagrant Délice

Accompagné d'un pianiste et d'un bassiste, l'auteur-compositeur se penchera, ce soir, sur les maux ou la grâce du monde, pointera «les grains de beauté de l'univers». Deux chansons pour déclarer sa flamme à son épouse Noëlle (Flagrant délice, Mon tout et mon contraire), une autre où il revient sur son passé (La chanson des Justes), une cocasse où il s'imagine «enceinte» (Naître), une dernière pour évoquer avec humour les nouvelles technologies (Je t'MMS).

«On condamne souvent le cellulaire, ce compagnon fidèle de nos jours et de nos nuits, fait-il remarquer. Je voulais plutôt lui rendre la poésie qui lui revient».

Ce 14e album tour à tour drôle, grave ou lumineux, ne dépaysera pas les inconditionnels de ses mélodies ciselées au piano, avec guitares et un soupçon de cordes. On y retrouve même une chanson qui fleure bon les rythmes à la Brassens (Le temps presse), sur fond d'hyperactivité moderne.

À ses concerts, Yves Duteil peut désormais s'enorgueillir de fédérer plusieurs générations. «Les familles se passent le flambeau de ma musique.» Jusqu'aux petits-enfants qui découvrent ces chansons de main tenue au creux de la main, de regards doux, de coeur débordant d'espoir... et d'amour.

POUR Y ALLER :

Quand? 12 novembre, 20h

Où? Salle Odyssée

Renseignements? 819-243-2525 www.salleodyssee.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer