Une clé vers la réussite

Claire Duguay se met entièrement à la disposition... (Michel Lafleur)

Agrandir

Claire Duguay se met entièrement à la disposition des jeunes artistes pour les aider à démystifier un monde parfois ingrat.

Michel Lafleur

Partager

Claire Duguay en a vu défiler des jeunes artistes aspirant, comme elle, à percer dans le métier de la chanson. Dans les coulisses de Tout nouveau tout show à Gatineau prend la scène (GPLS), l'auteure, compositrice et interprète oeuvre depuis 20 ans à démystifier le milieu pour ceux et celles qui rêvent de monter sur une scène.

«Quand le public s'asseoit dans une salle de spectacle ou dans son salon pour écouter un disque, il a alors accès au produit fini. Depuis Star Académie, et le phénomène aura eu ça de bon, les gens comprennent mieux tout le travail qui se fait en amont. Ils se sont rendus compte que le talent n'est souvent pas la seule clé pour réussir.»

À ses débuts, dans les années 1970, la Gatinoise se souvient qu'«on apprenait le métier sur le tas». Les semaines d'ateliers de formation qui sont aujourd'hui offertes en parallèle aux prestations devant public, que ce soit dans le cadre de GPLS ou de festivals comme celui de Petite-Vallée, voire de Granby, n'existaient pas encore.

«Est-ce que c'est venu dans un élan de responsabilités des organisateurs de ces événements? soulève la formatrice de 52 ans. Toujours est-il que les participants à tous ces concours ont maintenant droit à l'encadrement de professionnels du milieu qui sont là pour non seulement leur transmettre des outils pour pratiquer le métier, mais aussi pour leur en faire voir toutes les facettes.»

Certes, le volet création est important dans cette formation, qu'il se décline en ateliers d'écriture, de composition, de techniques vocales, et même de mise en scène.

«Qu'est-ce qu'on dit entre nos chansons? Doit-on systématiquement présenter chacune de nos pièces? Se sentir à l'aise au micro, quand on ne chante pas, demande parfois autant de travail qu'écrire une toune!» précise Claire Duguay en riant.

Les divers intervenants que rencontreront Antoni Gilbert, Joanie Michaud et William Lamoureux, au cours de la prochaine semaine, les entraîneront également dans les coulisses du métier, par un volet pratique qui leur permettra autant de reconnaître les divers fils nécessaires pour brancher instruments et amplis en tournée, que de se préparer pour une entrevue avec un journaliste et de mieux comprendre certains des grands enjeux juridiques liés à la profession (droits d'auteur, gérance, SOCAN,etc.), par exemple.

«Certains gobent tout comme des éponges parce qu'ils sont mûrs pour apprendre. D'autres réalisent, en cours de route, qu'ils ne sont peut-être pas faits pour le métier. Ils sont autant de chantiers en construction, qui cherchent leur place», rappelle MmeDuguay.

Plus de détails dans LeDroit du 23 janvier 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer