Gatineau, à l'assaut des micros

France d'Amour en compagnie de ses « élèves » de... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

France d'Amour en compagnie de ses « élèves » de Gatineau prend la scène.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un rappeur d'origine camerounaise, un groupe formé de quatre pères de famille mélomanes, un autre d'amis d'enfance du même quartier.

Leurs styles ne se ressemblent pas mais tous se retrouvent depuis fin mai aux ateliers de formations musicales de Gatineau prend la scène. Ils ont été sélectionnés parmi une quinzaine de candidats et font partie de la cohorte 2017 de ce programme financé par la Maison de la culture de Gatineau. À la clé ? Des cours thématiques pour les outiller dans leur future carrière professionnelle et l'occasion de se faire connaître en se produisant sur une scène d'envergure, place de la Cité, en juillet. Tous les concerts sont gratuits. 

Le rappeur Hopiho, artiste le plus expérimenté du groupe, y chantera le premier, en ouverture de la prestation de Jérôme Couture, le 10 juillet.

« Ce programme de mentorat m'intéressait parce qu'il me permet de progresser dans tous les domaines, » reconnaît le participant entre deux ateliers.

Écriture, arrangements, mise en scène, droit d'auteur, coaching vocal... les 30 heures d'ateliers concoctées par la professeure musicale Claire Duguay concentrent de nombreux aspects de la profession.

Cette année encore, le programme bénéficie du mentorat d'une marraine, France d'Amour, ravie de partager son expérience auprès de la relève outaouaise.

« J'aurais aimé pouvoir bénéficier de conseils avisés en début de carrière, en sachant notamment qu'il ne faut pas signer un contrat à l'aveuglette, illustre-t-elle. Mais je suis heureuse de leur faire partager mon expérience et c'est toujours agréable de côtoyer des gens qui ont de l'espoir. »

Dans un marché en pleine redéfinition où les ventes de musique enregistrée poursuivent leur dégringolade tandis que le modèle du streaming prospère, « l'essence, c'est la persévérance », résume avec lucidité France d'Amour.

Certains participants ont déjà produit un album (Hopiho) ou un EP (Bonhomme Sept Heures), d'autres en sont encore à la recherche de leur style, à l'instar de Spectra, groupe né il y a un an et demi à Gatineau.

« Avant de passer l'audition, ils n'étaient guère sortis de leur sous-sol », présente sans ambages la responsable de la formation, Claire Duguay. 

La maturité de leurs chansons convainc le jury qui donne une chance à ce groupe formé d'amis voisins du secteur Touraine, à Gatineau. Leur toute première prestation sur une scène, en public, aura lieu le 24 juillet en première partie de l'hommage à l'Expo 67 avec Les Requins. 

« Ces ateliers nous forcent à mieux nous définir », analyse la chanteuse Virginie Gauthier baptisée, en un jour, à l'enchaînement des entrevues journalistiques. 

Troisième participant du programme, Bonhomme Sept Heures n'est pas le moins atypique. Formé de quatre pères de famille, « avec des jobs à temps plein et des blondes compréhensives », il se réunit pour quatre heures de répétitions hebdomadaires et cathartiques. « C'est un baume sur nos semaines », résume le bassiste Simon Carrière. Leur prestation est prévue le 17 juillet, en première partie des Respectables. 

Le chanteur et guitariste Normand Veillette reconnaît que cet atelier leur offre « un miroir plus juste » sur leur musique : « Nous sommes habitués aux commentaires toujours positifs de nos amis après les concerts, reconnaît-il. La formation de Gatineau prend la scène propose un regard objectif sur notre travail. » Sauf que...

Au détour de la conversation, l'un des participants nous confiera qu'il n'ose pas commenter le travail de ses confrères, sous prétexte que « les artistes peuvent être très susceptibles. » Atelier sur la critique au prochain numéro.

Pour y aller

Quand ? 10 juillet (Hopiho) 17 juillet (Bonhomme Sept Heures), 24 juillet (Spectra), 25 juillet (grande finale)

Où ? Place de la Cité, à l'angle du boulevard de la Gappe et du boulevard de la Cité

Renseignements ? http://www.maisondelaculture.ca




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer