Crack-up, par Fleet Foxes ***

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le disque s'ouvre sur des voix célestes entremêlées qui vous assoupiraient un troupeau de taureaux.

Les harmonies vocales, cousines lointaines de Simon & Garfunkel, c'est la force de ce quintet originaire de Seattle. Elles offrent, à elles seules, une grande partie de la magie de la chanson d'ouverture. Mais très vite, ce chant de sirènes est poursuivi pour être rattrapé par une rythmique et des cordes qui affolent irrésistiblement l'intention dramaturgique du titre. Ainsi fonctionne Fleet Foxes : aux changements brusques, à la ruse instrumentale qui aime déboussoler son auditeur.

Le groupe a d'ailleurs contribué à la renaissance folk au milieu des années 2000. Il y a quelque chose de profondément mélancolique dans les voix de Fleet Foxes. Une sorte de lancinante fragilité privilégie le minimalisme de la confidence tout en se permettant quelques ruptures de tons au débotté. À découvrir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer