La Voix Junior à Gatineau

Laurianne Harvey, 12 ans, attend patiemment son tour... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Laurianne Harvey, 12 ans, attend patiemment son tour pour son audition.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est le genre de compétition où les parents sont parfois plus nerveux que les enfants. L'impressionnante caravane de La Voix junior s'est de nouveau arrêtée à Gatineau au courant de la fin de semaine afin de découvrir les meilleures cordes vocales parmi des centaines de jeunes de 7 à 14 ans voulant réaliser leur rêve.

Ils sont venus d'aussi loin que Toronto et l'Abitibi pour tenter d'éblouir le jury aux premières auditions. Rebecca Levesque, de Val-des-Monts, accompagnait samedi ses deux filles, Mallory, 9 ans, et Audrey, 6 ans, qui ont participé aux auditions. Malgré leur jeune âge, elles chantent déjà depuis plusieurs années, et suivent des cours à Gatineau.

« Mes filles chantent toujours. Pour elles, c'est une passion. Ce sont elles qui ont présenté le désir de venir à La Voix, et moi je les accompagne là-dedans, je les appuie. C'est une expérience unique pour elles », a expliqué Mme Levesque.

« Je suis fière qu'elles aient le courage de faire ça à l'âge qu'elles ont. Je n'aurai pas eu ce courage. De voir mes filles le faire, c'est extraordinaire », a continué Mme Levesque.

Avant Gatineau, la caravane a fait escale à Montréal, Saguenay, Québec et Moncton. Une deuxième audition aura lieu plus tard, et 85 jeunes seront ensuite choisis pour faire l'audition à l'aveugle, soit la partie diffusée à la télévision.

Rachel Campbell, d'Alexandria, et Brenden MacGowan, d'Ottawa, tous deux âgés de 14 ans, ont participé aux auditions à Gatineau l'année dernière, et ont tenu à retourner sur place, samedi pour appuyer et encourager les participants de cette année. Rachel s'est rendue jusqu'à l'étape des chants de bataille en 2016 tandis que Brenden s'est rendu en finale.

« Nous sommes ici pour dire aux jeunes d'avoir du plaisir et leur souhaiter bonne chance. C'est tellement une belle expérience », a raconté Rachel, qui est non seulement talentueuse avec sa voix, mais aussi au piano, au violon, à la harpe, à la mandoline et à la guitare.

Marie-Émilie Gauthier, productrice au contenu, et Marie-Ève Riverin, coach vocal, sont membres du jury. 

« Inévitablement, c'est sûr qu'il y a une certaine fébrilité quand les jeunes viennent nous rencontrer. On est là, on les écoute, on est plusieurs. Par contre, on veut que les jeunes s'amusent. Chanter, c'est l'fun, c'est quelque chose qu'ils font dans leur vie avec plaisir, avec passion, et c'est ce qu'on espère qu'ils vivent quand ils viennent ici », a indiqué Mme Gauthier.

« Les jeunes peuvent choisir la chanson de leur choix avec musique, avec trame. On a aussi des pianistes disponibles pour les accompagner. On essaie donc de tout mettre en oeuvre pour que les jeunes soient vraiment très confortables pour chanter devant nous et pour les mettre en valeur », a expliqué Mme Riverin.

Les tournages de La Voix junior II auront lieu cet été à Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal. Les émissions seront diffusées à l'automne 2017 sur le réseau TVA.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer