Le Rockfest fêtera la Saint-Jean en grand

Plusieurs des artistes retenus à la 12e édition du... (Archives, La Presse)

Agrandir

Plusieurs des artistes retenus à la 12e édition du Rockfest - notamment Loco Locass - constituent, année après année, des choix privilégiés pour les spectacles de la Saint-Jean à travers le Québec.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un « nouveau venu » à la marina de Montebello, Robert Charlebois, partagera la tête d'affiche avec des habitués du festival, Les Cowboys Fringants, lors de la soirée d'ouverture du Rockfest prévue le 22 juin.

Cette journée de célébrations de la Saint-Jean Baptiste s'annonce riche en émotions : les porte-étendards du rap québécois que sont Loco Locass, Koriass et les Dead Obies se sont donné rendez-vous là, tout comme Les Trois Accords et le mauvais garçon du folk trash Bernard Adamus. Dévoilée ce mardi matin, la programmation montebelloise poursuit les bonnes nouvelles en alignant également, cette journée-là à partir de 17 h, Groovy Aardvark, Mononc' Serge, le groupe de ska The Planet Smashers (avec un spectacle spécial en français), la bande des Pistolets Roses, celle des Anticipateurs. Autant dire : la fine fleur de ce qui déménage au Québec. 

Loin de se contenter d'interpréter deux ou trois chansons au sein d'un concert collectif, chacun de ces invités offrira une prestation complète : « Nous sommes très heureux de redonner enfin aux Québécois une St-Jean digne de ce nom, à une époque où les spectacles de brochettes règnent », promet le directeur artistique et fondateur du Rockfest, Alex Martel, en promettant « la plus grande fête nationale au Québec ».

Pression

« Maintenant, la St-Jean, ça se passe à Montebello ! » claironne le responsable du « plus gros festival rock au Canada ». Son message ne laisse planer aucune équivoque sur la compétition que sous-tend le repositionnement stratégique de son festival. Ni sur la pression que représente sa programmation pour le 22 juin.

Plusieurs des artistes retenus à la 12e édition du Rockfest - notamment M. Charlebois, Loco Locass et Les Trois Accords - constituent, année après année, des choix privilégiés pour les spectacles de la Saint-Jean à travers le Québec. 

On peut donc aisément présumer que cette bonne nouvelle sera accueillie tièdement par les organisateurs de festivals francophones se déroulant durant la fête nationale, en Outaouais. Face à cette compétition féroce, les programmateurs devront en effet redoubler d'imagination s'ils veulent trouver des têtes d'affiche à même d'attirer les jeunes adultes auxquels s'adresse le line-up du Rockfest. 

Ces directeurs artistiques sont d'autant plus susceptibles de se faire des cheveux blancs que « plus d'une trentaine de groupes québécois » monteront sur l'une ou l'autre scène du Rockfest, au fil des deux journées suivantes.

Au risque d'empiéter sur des plates-bandes plus « familiales », le Rockfest a par exemple prévu un hommage musical au hockeyeur et rockeur Bob Bissonnette. M. Bissonette, qui fut capitaine des Olympiques de Hull, est décédé l'an passé dans un accident d'hélicoptère. 

Repositionnement

Lors de ses 10 premières éditions, le Rockest de Montebello se déroulait plus tôt dans l'été. Mais en grossissant, il s'est retrouvé en compétition avec plusieurs gros festival européens qui se déroulaient durant les trois premiers weeks-ends de juin, ce qui le privait de facto de certaines têtes d'affiche internationales. Pour l'édition 2016, Alex Martel a donc repoussé d'une semaine ses festivités, lesquelles concordent désormais avec la Fête du Québec.

Sa décision fut dénoncée par le responsable de la programmation du festival Outaouais en Fête, à Aylmer, Jean-Paul Perrault. Percevant là une « décision hostile à la francophonie », le président d'Impératif Français parlait d'« aberration ». La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) et le Mouvement Québec français lui ont emboîté le pas. 

L'an passé, Impératif français a décerné au Rockfest un « prix citron » pour avoir osé programmer des artistes anglophones internationaux le soir de la Saint-Jean.

Journée gratuite pour les Montebellois

La journée du 22 sera gratuite pour tous les résidents de Montebello. Le public pourra se procurer des billets pour cette journée (20 $), sans avoir à acheter le bracelet donnant accès à l'ensemble du festival.

La programmation complète du Rockfest sera annoncée dans les prochaines semaines. À ce jour, seuls les noms de Rammstein et de The Offspring ont été dévoilés, ainsi que l'organisation d'une convention de tatouage, dont la première édition se déroulera durant le festival. La programmation complète sera annoncée dans les prochaines semaines. 

Histoire de lever le moindre doute, le communiqué précise que Robert Charlebois débarquera à Montebello dans une mouture « uniquement rock ».

Pour y aller

Quand : Du 22 au 25 juin

Où : Montebello

Renseignements : amnesiarockfest.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer