Cynthia Harvey sort de l'ombre

Pour Cynthia Harvey, ce premier album équivaut à... (Courtoisie)

Agrandir

Pour Cynthia Harvey, ce premier album équivaut à un constat de vie. «C'est mon roman à moi», explique-t-elle.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le cap de la quarantaine franchi, Cynthia Harvey sortait son tout premier album en juin.

Du même souffle, elle est ainsi sortie de l'ombre des nombreux artistes qu'elle a accompagné comme choriste (de Luc De Larochellière et Daniel Lavoie à Marie-Élaine Thibert et Maxime Landry) ou dont elle a repris les pièces lors d'événements corporatifs ou dans le cadre du spectacle De Céline Dion à la Bolduc de Québec Issime, entre autres.

«Cet éponyme représente le vrai départ de ma carrière solo», souligne fièrement la Saguenéenne, qui vient faire découvrir son matériel au public gatinois lors de deux prestations dans la région, cette semaine.

«Pour y arriver, il a fallu que j'accepte de me prioriser, de me mettre de l'avant», renchérit-elle.

Et qu'elle trouve sa voix. Celle qu'elle allait mettre à son service et non au service des autres.

«Quand on est choriste, on se moule à la personne avec qui on chante. Et quand on reprend les pièces des autres dans un spectacle comme celui de Québec Issime, c'est dans des versions qui ressemblent à celles des interprètes originaux, parce que c'est ce que les gens veulent entendre, explique Cynthia Harvey. Ce que je craignais le plus, dans l'exercice d'enregistrer un premier disque, c'était qu'on entende trop toutes mes influences, qu'on n'entende pas ma voix à moi... Heureusement, mon réalisateur [Rob Langlois], qui est aussi un ami à moi depuis longtemps, l'a trouvée avant que je la trouve moi-même!»

Si elle roulait déjà sa bosse comme choriste et soliste dans des groupes depuis plusieurs années, en plus d'enseigner le chant, son passage à La Voix au sein de l'équipe de Marie-Mai en 2013 aura marqué une première étape importante pour elle, dans ce processus. Une façon de tester ses limites et capacités pour celle qui n'avait encore jamais foulé un plateau de télévision.

L'interprète ne cache pas que la quarantaine et l'expérience accumulée lui font moins craindre le regard des autres. «Peut-être qu'à 30 ans j'aurais eu trop peur pour accepter tout ce que je n'aimais pas dans ma voix à ce moment-là et que j'assume totalement aujourd'hui.»

Avoir 40 ans lui permet également de parler d'amour «d'une autre façon, avec un vécu différent», qu'elle lance un message d'espoir pour sa fille avec Quelqu'un pour toi (un texte de Nelson Minville) ou qu'elle évoque de front la séparation entre deux adultes et l'impact sur leur «enfant pour qui on doit faire la paix» (Pour ce qu'il reste). 

«C'est un texte qu'il m'aurait été impossible de chanter si je ne l'avais pas vécu.»

Son roman à elle

Pour Cynthia Harvey, son éponyme équivaut donc à «un constat de vie». 

«C'est mon roman à moi, explique-t-elle. Mais je livre mes histoires réglées. Parce que pour me mettre à nu comme ça devant les gens, je devais non seulement choisir les chansons auxquelles j'étais à l'aise de prêter ma voix, mais surtout que les émotions qu'elles mettent en musique soient bien réglées dans ma tête.»

Lors de ses deux arrêts dans la région, l'auteure, compositrice et interprète sera accompagnée de Rob Langlois (Marie-Mai et Bodh'aktan) et Éric Gousy (Marc Dupré et Bodh'aktan). 

En mode acoustique «mais énergique», promet-elle, elle offrira 30 minutes de musique, histoire de donner une première occasion au public d'apprivoiser son matériel dans le cadre d'un 5-à-7.

«Je monte les marches une à une pour ne pas les débouler. J'ai toujours avancé à mon rythme et c'est ce que j'entends continuer à faire, étant donné que c'est entre autre ce qui m'a permis d'arriver là où j'en suis aujourd'hui», conclut la principale intéressée, philosophe et sereine.

Pour y aller

Quand? Mardi 19 juillet, de 17h à 19h

Où? La Grange de la Gatineau

Renseignements: 819-827-3164

--

Quand? Mercredi 20 juillet, de 17h à 19h

Où? L'Alambic

Renseignements: 819-205-5755

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer