Les cowboys arrivent

En plus des rodéos et des activités familiales,... (Archives, LeDroit)

Agrandir

En plus des rodéos et des activités familiales, plusieurs artistes de la scène country du Québec et d'ailleurs seront en vedette au Festival western de St-André-Avellin.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La 16e mouture du Festival western de Saint-André-Avellin prévue jusqu'au 24 juillet aux abords du Complexe Whissell démarre vendredi soir avec la présentation de la compétition de tire à chevaux et la prestation de l'humoriste Lise Dion qui se déroulera à guichets fermés sous le chapiteau.

Jeudi matin, les nombreux bénévoles - ils sont environ 260 - oeuvrant pour le festival étaient à pied d'oeuvre afin d'achever les installations, malgré la grisaille. La tenue mercredi d'une fête familiale en plein coeur du site où a lieu le grand happening western de la Petite-Nation a quelque peu compliqué les choses pour les organisateurs.

«Nous sommes dans les derniers préparatifs. À cause d'un problème de logistique de terrains, on se trouve à devoir bâtir un événement de 10 jours en une journée et demie. On doit se monopoliser, mais tout sera prêt à temps», lançait le président de l'événement, Sylvain Maheux, à un peu plus de 24 heures du début des festivités.

En plus de Lise Dion, Yoan réchauffera la foule en après-midi le 16 juillet avant de céder la place en soirée à la Caravane country de Laurence Jalbert. 

Sont aussi attendus sur scène ces prochains jours le personnificateur de Johnny Cash Shawn Barker (17 juillet), Gregory Charles (18), Ariane Moffatt (19), Dan Bigras et ses invités (20) et le collectif Open Country des Mountain Daisies (21) regroupant Bruno Pelletier, Marc Hervieux, Marie-Ève Janvier, Jean-François Breau, Isabelle Boulay, Guylaine Tanguay, Carl Prévost et Ariane Ouellet.

En plus de miser sur un volet musical bien garni, le festival vibrera durant les prochains jours au rythme des compétitions équestres. Au total, près de 400 cowboys devraient notamment participer au rodéo et au gymkhana professionnel. 

Les épreuves de Saint-André-Avellin servent une fois de plus de qualification à la Coupe Canada qui sera disputée en septembre à au Festival western de St-Tite. «Ça va être un des plus gros rodéos. On manque de place pour accueillir les compétiteurs tellement il y a de la demande», souligne M. Maheux.

Des activités familiales à toutes les sauces sont aussi prévues tous les jours de la programmation.

Vers un nouveau site?

Le comité organisateur vise pour une troisième année consécutive le cap des 100 000 festivaliers au niveau de l'achalandage. D'ailleurs, l'édition 2016 pourrait bien représenter un tournant pour l'événement. Sylvain Maheux affirme que l'emplacement actuel du festival ne permet plus à celui-ci de prendre de l'expansion. 

Le festival loue actuellement un terrain privé à l'arrière du Complexe Whissell pour l'aménagement des sites de compétitions équestres. La municipalité prête quant à elle ses installations et ses rues à l'événement. 

Or, en raison de la forte demande - notamment pour Lise Dion qui affiche complet pour ce soir avec ses 1000 billets vendus - le festival a demandé à Saint-André-Avellin d'effectuer certains réaménagements pour accueillir plus de gens sous le chapiteau. La requête n'a toutefois pas été acceptée par la municipalité.

«Il faudra voir quelles solutions on peut envisager pour le futur. Je pense que le festival à besoin d'avoir son propre terrain. On ne peut plus grossir avec l'emplacement que nous avons en ce moment. En plus, c'est très dur sur nos bénévoles à chaque année parce qu'on doit tout réinstaller à chaque fois. On doit avoir des installations permanentes», explique M. Maheux.

Le Festival western ne bénéficie d'aucune subvention du gouvernement et gère un budget chiffré à plus de 550 000$, rappelle le président. 

Pour arriver à faire ses frais, le comité organisateur compte uniquement sur la vente de billets et l'appui de partenaires locaux. Les retombées économiques générées par le festival se chiffrent quant à elles à trois millions de dollars pour le village et les environs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer