Le vent cubain dans les voiles

Dominique Hudson se pointera entouré de son noyau... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Dominique Hudson se pointera entouré de son noyau dur de six musiciens cubains, sous la direction de son comparse Yordan Martinez.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le cap de la quarantaine récemment franchi, Dominique Hudson navigue vers des horizons élargis, porté par les airs latins qui lui collent à la peau et à la voix depuis Danza, lancé en 2012 et sur lequel il reprenait entre autres Quand je vois tes yeux.

Loin de se mettre sur le pilote automatique, l'auteur, compositeur et interprète prévoit pour l'automne un troisième album « fait de 90 % de titres originaux et d'une ou deux reprises seulement », mentionne fièrement celui à qui l'on doit les tubes vitaminés Comme avant, On bouge ou encore Sous le sunlight des tropiques.

C'est sans omettre qu'il est devenu le premier artiste québécois à recevoir une invitation officielle du gouvernement cubain pour prendre part, avec son groupe de musiciens originaires de l'île, à la prochaine édition de la Fiesta de La Cultura Iberoamericana qui aura lieu à Holguin fin octobre.

D'ici là, Dominique Hudson foulera toutefois les planches de la place de la Cité, ce soir, dans le cadre de la série Côté jardin de la Maison de la culture de Gatineau. Pour l'occasion, il se pointera entouré de son noyau dur de six musiciens cubains, sous la direction de son comparse Yordan Martinez.

« Ça fait quatre ans maintenant qu'on tourne tous ensemble, on a donc vraiment soudé nos cultures respectives, raconte Dominique Hudson. S'il y a toujours eu du respect et de la confiance entre nous, on est maintenant rendus à un autre niveau de complicité quand on se retrouve pour faire de la musique. On a tellement appris à se connaître, à force de partager la scène et de faire de la route, que la chimie est palpable entre nous, et qu'elle se partage avec le public. On peut donc de mieux en mieux improviser, jouer avec l'émotion du moment. »

L'ouverture et la compréhension que le chanteur et les musiciens ont cultivé depuis le début de leur aventure portent leurs fruits. « Ils m'ont permis de m'imprégner de leur culture, de leurs rythmes, qui m'ont toujours passionné. Ils ont accepté la fusion de mon monde pop à leur musique latine pour qu'ensemble, on arrive à créer quelque chose qui nous ressemble. »

Et qu'ils arrivent à transcender les frontières - et barrières linguistiques - pour faire danser la langue française du Québécois sur des airs de plus en plus typiquement cubains.

Parmi les nouvelles pièces sur lesquelles il planche actuellement en studio avec son équipe, Dominique Hudson ne cache pas son réel désir de justement composer une « vraie de vraie salsa » avec Yordan Martinez pour y déposer ses mots.

« Non seulement le projet Danza vieillit bien, mais il grandit ! clame le quarantenaire. Oui, le côté pop restera, mais j'ai aussi envie qu'on se gâte collectivement en plongeant vraiment jusqu'aux racines de la musique cubaine. »

Invité par Cuba

Par ailleurs, Dominique Hudson se sent honoré d'avoir été invité par les autorités cubaines à la Fiesta de La Cultura Iberoamericana, où il sera le seul « étranger » à se produire, parmi une dizaine d'artistes du cru.

« Débarquer sur cette île que j'aime tant, chanter en français avec quatre membres de ma bande de "Cubains québécois" qui vont jouer avec six de leurs collègues de là-bas, ça va être complètement fou, comme expérience ! » lance gaiement le principal intéressé, qui est en train de ficeler l'entente qui le mènera à Holguin dans la foulée du lancement de son nouveau disque, dans quatre mois.

Maxime Berthiaume en première partie

Offert gratuitement, le spectacle de Dominique Hudson sera précédé ce lundi soir du tour de piste du premier des trois lauréats de Gatineau prend la scène, Maxime Berthiaume.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer