• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Jury sélectionné dans le procès pour plagiat de «Stairway to Heaven» 

Jury sélectionné dans le procès pour plagiat de «Stairway to Heaven»

Jimmy Page et Robert Plant de Led Zeppelin en... (Archives AP)

Agrandir

Jimmy Page et Robert Plant de Led Zeppelin en 2012

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brian Melley
Associated Press
Los Angeles

Le jury du procès qui déterminera si la chanson «Stairway to Heaven» du groupe britannique Led Zeppelin est un plagiat a été choisi, mardi.

Le guitariste Jimmy Page et le chanteur Robert Plant étaient assis dans la salle lorsque les huit membres du jury ont été sélectionnés. Les témoignages devaient commencer en après-midi.

Le jury devra décider si Led Zeppelin a copié la fameuse progression d'accords qui a popularisé la chanson auprès de plusieurs générations d'aspirants guitaristes.

Page et Plant sont poursuivis par le fiduciaire du guitariste Randy Wolfe, du groupe Spirit. Selon les avocats de la poursuite, la chanson «Stairway to Heaven», qu'on peut écouter sur le quatrième album du groupe Led Zeppelin, «IV», paru en 1971, a été copiée en partie sur une pièce de Spirit, «Taurus». Wolfe, qui s'est noyé en 1997 en sauvant son fils à Hawaii, a composé la chanson en 1966 ou en 1967.

Outre Page et Plant, le bassiste du groupe John Paul Jones doit aussi témoigner au cours du procès, même s'il a été exclu de la poursuite.

S'ils ont partagé l'affiche de certains concerts et de certains festivals, les deux groupes ne se sont jamais retrouvés sur la même scène en même temps.

En avril, le juge de district R. Gary Klausner avait indiqué qu'il existait assez de preuves pour permettre de croire que Led Zeppelin avait pu entendre «Taurus» avant de composer «Stairway to Heaven».

Un des avocats du fiduciaire de Wolfe, Francis Alexander Malofiy, a reconnu que la plupart des causes de violation du droit d'auteur étaient des batailles ardues devant un tribunal. Mais, selon lui, la décision du juge Klausner permet d'espérer que le guitariste de Spirit sera crédité d'avoir contribué à la création d'une des plus célèbres introductions d'une chanson rock.

Les avocats de Led Zeppelin soutiennent que les deux chansons utilisent une combinaison de notes et d'accord qui a été utilisée depuis plusieurs siècles.

La chanson a généré des centaines de millions de dollars en revenus depuis sa création. La succession de Wolfe a pu poursuivre le groupe britannique en dépit de la prescription, car «Stairway to Heaven» a été restaurée et republiée en 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer