Renee Wilkin en toute simplicité

Renee Wilkin à la Maison de la Culture... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Renee Wilkin à la Maison de la Culture de Gatineau.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Propulsée par La Voix et son coach Marc Dupré, qui lui avait confié les premières parties de sa tournée, Renee Wilkin est débarquée à Gatineau - chez elle - avec un premier spectacle. L'heure était aux retrouvailles.

Devant un parterre qui comptait bon nombre de visages familiers pour la Gatinoise d'origine, Renee Wilkin a confié qu'elle se sentait bien émotive d'être sur scène en Outaouais. La salle Odyssée de la Maison de la culture lui offrait aussi son plus important public depuis les débuts de cette tournée solo.

Sobre, le tour de chant a commencé avec la pièce éponyme de sa toute première galette lancée l'automne dernier, L'amour, la guerre. Puis, c'est L'amour a tes yeux que la chanteuse a offert non sans avoir pris le temps d'expliquer que cette pièce confirmait bien son choix de carrière, même si ce dernier l'amenait souvent loin de sa marmaille.

Elle a ensuite livré Nos derniers pas avec un soul senti. Avant de poursuivre avec l'un des deux titres en anglais de son album, Give me Back My Heart, dont elle signe le texte, Renee a partagé avec le public quelques petits détails au sujet de sa collaboration avec Marc Dupré. 

Son coach à La Voix l'a appelé à la maison ou plutôt la réveiller dès le lendemain de la grande finale de l'émission pour mettre en chantier ce qui allait devenir L'amour, la guerre.

« Il s'est dit, Renee a des enfants, je bien peux l'appeler avant que les enfants ne la réveillent! »

Cet appel a mené à un travail d'équipe qui s'est échelonné sur un an et demi. Touchante et généreuse dans ses anecdotes, elle a partagé avec le public la genèse de Danser dans tes pensées. Écrite par Nelson Mainville, cette chanson aborde le suicide de son père.

Elle a vu dans cette pièce une occasion d'entretenir avec lui une ultime conversation. Une prestation aussi juste qu'émouvante.

« Je pleure tout le temps! Et oui, c'était moi la fille enceinte qui pleurait à chaque émission! » avait prévenu la principale intéressée toute de noir vêtue.

L'émotion a fait place au groove de Stevie Wonder avec Supersition, morceau sur lequel elle s'est amusée ferme. Elle est ensuite revenue piger dans son propre matériel pour interpréter Lui.

La chanteuse a aussi confié recevoir beaucoup de messages dans lesquels les gens lui disent qu'elle est une Adèle québécoise. De deux ans l'aînée de la star britannique de 25  ans, Renee Wilkin a rigolé en se demandant si la très populaire chanteuse recevait quant à elle des messages lui disant qu'elle était une Renee anglaise. La table était mise pour sa convaincante reprise de Hello. Une ovation bien méritée.

Entourée d'un band exclusivement masculin composé de Stephano Petrocca (basse), Maxime Audet-Halde (guitare), Maxime Reed-Vermette (batterie) et de Jean-François De Bellefeuille (claviers et direction artistique), Renee Wilkin a choisi de chausser une autre grande paire d'escarpins, ceux de Céline Dion, le temps River Deep Mountain High

Un excellent choix sur lequel elle a pu exploiter la puissance de sa voix, tout en y ajoutant sa propre touche.

Remerciant les spectateurs d'avoir cru en elle, elle a continué avec la ballade Croire encore, qu'elle a marié avec le refrain de Stay with Me de Sam Smith. Jolie idée.

Après l'entracte, les titres ont déboulé. D'abord avec une jolie version de Who's Lovin You, où les musiciens se sont transformés en choeur, puis une autre pièce de Stevie Wonder, Do I Do. Ont suivi, entre autres, Être libre, Quand les hommes vivront d'amour, C'est elle, livré avec un bel aplomb, et Bump in the Road de Jonny Lang, l'un de ses artistes préférés.

Renee Wilkin a présenté un spectacle tout en simplicité. Une belle carte de visite à un album qui a gagné en mordant au contact des planches et des musiciens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer