Des stars et une «Rockfête» à Montebello

Les gars de Limp Bizkit sont au nombre... (Courtoisie)

Agrandir

Les gars de Limp Bizkit sont au nombre des têtes d'affiche du Rockfest 2016.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Où donc pourra-t-on voir et entendre cet été les punks californiens de Blink-182, les énervés de Limp Bizkit et les coristes (et non «choristes», rarement versés dans le hard core, fut-il mélodique) de Rise Against? On vous donne un indice: ils se rassembleront en Outaouais du 23 au 26 juin, au même endroit que le rappeur Ice Cube, la formation punk-rock NOFX ou la bande de Cannibal Corpse.

Les Vulgaires Machins seront de la fête le... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Les Vulgaires Machins seront de la fête le 24 juin.

Courtoisie

Réponse? À Montebello, bien sûr! Les principaux invités de la 11e édition du Rockfest ont été dévoilés mercredi matin par le fondateur du festival, Alex Martel, responsable de la programmation artistique.

Blink-182 effectuera un retour au Rockfest, mais avec un tout nouveau spectacle, a annoncé M. Martel, qui a aussi réinvité la bande ayant «attiré la plus grosse foule de l'édition 2013», Rise Against.

Il a aussi réservé aux amateurs de musique quelques grandes surprises, tel le passage du groupe Jane's Addiction. Ce groupe alternatif phare des années 1990 n'avait pas mis le nez au Québec depuis 20 ans, souligne Alex Martel.

Au chapitre des bons coups, le «p'tit gars de Montebello» cite les légendaires Twisted Sisters, qui donneront en Outaouais leur unique concert canadien. Et leur ultime, car ce sera la tournée d'adieu de la formation. Limp Bizkit est une autre excellente prise, car «ils viennent rarement en Amérique du Nord, et en plus on les combine avec Korn, l'autre gros band de la vague [métal] des années 1990», souligne le programmateur.

Quelque 125 formations brutales et tonitruantes défileront dans la Petite-Nation, cette année. Au sein des têtes d'affiche se distinguent aussi les noms Lamb of God, Anthrax, Sepultura et Bring Me The Horizon. Ou encore Puscifer, au sein duquel sévit Maynard James Keenan (TOOL), dont M. Martel se dit l'un plus grands fans.  

Les oreilles préférant la confrérie punk à la grande famille du métal relèveront la visite de Flag (ex-Black Flag), les Misfits, les Dead Kennedys (sans Jello Biafra), D.O.A., Millencolin, Turbonegro, Guttermouth et Steve Ignorant (la voix de Crass). Sans oublier Fat Mike - avec sa bande, NOFX, mais aussi en solo, sous les traits de Cokie the Clown - et ses copains californiens de Lagwagon. Parmi ces légendaires bruiteurs punk-rock se glissent les énergiques formations ontariennes Billy Talent et Sum 41.

La Saint-Jean en français

Le défunt groupe français Ludwig Von 88 se paiera une soirée de retrouvailles au Rockfest, pour la Saint-Jean Baptiste. Il s'agira de leur seule date canadienne, précise M. Martel. 

Les organisateurs ont repoussé d'une semaine les dates de leur festival - car, en grossissant, le Rockfest s'est retrouvé en compétition avec plusieurs gros festivals européens tenus au cours des trois premiers week-ends de juin, ce qui ne facilitait pas le recrutement des têtes d'affiche, martèle le programmateur. 

Des voix s'étaient aussitôt élevées, craignant que la fête du Québec soit célébrée en compagnie de groupes anglophones. Il n'en sera rien. La soirée d'ouverture, le 23, sera «100% francophone», fait valoir M. Martel, qui a aussi invité Les Ramoneurs De Menhirs (où se retrouve Loran Béru, de Bérurier Noir) à se produire aux côtés des Colocs, de Mononc' Serge et de deux formations montebelloises: Les Chiens Sales et... La Tuque Bleue. 

«Ç'a toujours été dans nos plans de faire une soirée d'ouverture francophone», soutient M. Martel, «bien fier de l'affiche», et ne regrettant aucunement sa décision d'avoir déplacé l'événement. Cette édition sera l'occasion de retrouver des habitués du festival, dont les Québécois Grimskunk, Despised Icon, The Saintes Catherines, Voivod, Anonymus et Barf. Mais on y verra de nouvelles têtes montantes, comme le Québec Redneck Bluegrass Project, WD-40, Bob Bissonnette et Gorguts, fait valoir le directeur de la programmation.

De nombreux groupes dissous perpétueront la tradition d'organiser des retrouvailles à Montebello. Outre At the Drive In et Underoath, les Vulgaires Machins, Kermess, Raid, Démence et Yelo Molo se réuniront.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer