L'effet pop de One Direction

Ottawa a succombé à l'effet One Direction, alors... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Ottawa a succombé à l'effet One Direction, alors que le quatuor britannique y offrait son tout premier spectacle en carrière.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ç'a carrément fait pop, mardi soir, au Centre Canadian Tire (CCT). Pop parce que le niveau de décibels a littéralement explosé dès que les quatre membres de One Direction se sont pointés sur scène. Pop parce que Liam, Niall, Harry et Louis y ont enfilé plus d'une vingtaine de leurs succès, de la récente Drag Me Down à l'incontournable What Makes You Beautiful qui les a fait connaître, en passant par Story Of My LifeMidnight MemoriesKiss You ou encore Best Song Ever, servie en guise d'ultime rappel.

Ottawa a donc succombé à l'effet One Direction, alors que le quatuor britannique y offrait son tout premier spectacle en carrière... qui se voulait aussi le premier de ses deux spectacles prévus au CCT.

Oubliez la mise en scène, les chorégraphies, les danseurs, les décors et costumes élaborés à la Katy Perry ou à la Taylor Swift.

Une prestation de 1D s'avère sans flafla: des hits à profusion, une scène dépouillée, quatre musiciens, des jeux d'éclairage simples, quelques projections sur les écrans géants qui, autrement, servaient plutôt à montrer Liam, Niall, Louis et Harry à leur micro. Oh, il y a bien eu des serpentins crachés sur Drag Me Down. Ils auront cependant été les seuls artifices au programme.

Car on mise tout sur la présence des quatre jeunes hommes. Une présence qui a indéniablement eu l'heur de soulever les passions (la foule est restée debout pendant près de deux heures), dès que l'un envoyait des baisers d'un côté et que l'autre prenait le temps de lire une affiche de l'autre.

Pics de décibels

C'est sans compter les cris de leurs quelque 13 000 admiratrices (et nettement plus rares admirateurs) qui ont sans surprise causé des pics de décibels étourdissants à plus d'une reprise au cours de la soirée. Sans pour autant les enterrer, toutefois, ce qui fait qu'il a été possible d'entendre les quatre interprètes. Et ce, même si les Britanniques parlaient par moment si vite qu'ils en devenaient difficiles à comprendre lorsqu'ils s'adressaient à la foule. Cela dit, force est de reconnaître que Liam, Niall, Louis et Harry ne ménagent pas leur voix quand ils chantent, qu'ils le fassent à tour de rôle ou en harmonie.

Ils ne ménagent pas leur énergie non plus. Des quatre, c'est toutefois Harry qui semble prendre le plus de plaisir à performer: il a sauté, couru, tendu la main pour toucher quelques heureuses, arrosé ou harangué la foule... provoquant chaque fois une vive réaction parmi les spectatrices.

Il s'est tant et si bien démené que ses trois comparses en sont parus presque sages à ses côtés. À sa décharge, Niall est apparu guitare à la main et... boitant, une attelle au pied droit (qu'il s'est récemment cassé).

Le groupe remet ça mercredi soir au Centre Canadian Tire, leur dernier arrêt au Canada dans le cadre de la tournée On The Road Again. Ils se rendront ensuite à Boston avant de s'envoler vers l'Europe, à la fin du mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer