Deux musiciens de l'Outaouais à Belle et bum

Mehdi Hamdad aux côtés de l'animateur Normand Brathwaite.... (Courtoisie)

Agrandir

Mehdi Hamdad aux côtés de l'animateur Normand Brathwaite.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les trippeux de musique de toute la province auront l'occasion de découvrir samedi soir, sur les ondes de Télé-Québec, deux artistes de l'Outaouais, Mehdi Hamdad et Joanie Michaud, parachutés parmi les musiciens de Belle et Bum.

L'honneur de participer à cette émission enregistrée en direct depuis Le National, ils l'ont mérité lors de leurs récents passages à deux importants festivals-vitrines, respectivement Dégelis et Petite-Vallée.

C'est le mandat même de Belle et Bum que de donner une chance à ceux qu'on appelle aujourd'hui «les émergents», rappelle le coanimateur de l'émission, Normand Brathwaite, qui affichait déjà la même volonté à l'époque où il animait Beau et chaud. «Je veux qu'à chaque émission il y ait quelqu'un qu'on n'a jamais vu ou qui ne passerait pas ailleurs à la télé, ainsi qu'un représentant des communautés culturelles ou quelqu'un qui vient d'ailleurs.»

«Je suis pas un animateur de variétés; j'aime présenter les vedettes populaires, mais d'autres le font mieux que moi, et ce n'est pas ce que je veux faire. [...] J'aime bien La Voix, qui donne un tremplin à bien des chanteurs à qui [Belle et Bum] ne consacrerait pas autant d'énergie, parce qu'ils sont versés dans la pop, et feront de belles carrières, mais ne sont pas aussi diversifiés» que ceux qui défilent dans son «laboratoire» depuis près de 12 ans: «des gens bizarres, des ethnies, des spéciaux, comme cet Elvis au féminin qu'on a présenté la semaine passée».

Exception faite de Star Académie, «c'est est très difficile, pour ceux qui viennent des régions - et qui se produisent par leurs propres moyens - de [décrocher] une émission importante à Montréal», estime Normand Brathwaite, qui s'enorgueillit de pouvoir donner ce coup de pouce. Le concours Un air de chez nous, chapeauté par l'émission - et sa coanimatrice Geneviève Borne - rame dans la même direction. Les dix finalistes seront dévoilés samedi.

Plus jeune, Normand Brathwaite faisait partie d'un band de garage et rêvait de concours ou d'émissions de télé-crochet destinés aux groupes. L'été, il continue d'ailleurs de sillonner le Québec (surtout la Gaspésie, dont il est originaire) avec sa formation actuelle, «une version réduite de l'équipe de Belle et Bum». «À chaque place, on me présente des musiciens excellents que je fais monter sur scène et que je ramène parfois à l'émission», indique-t-il en citant le récent exemple du bluesman Pat the White, «qui fait capoter tout Montréal».

«Chaque show, je veux que [mes patrons] l'adorent ou le détestent, que ça ne laisse personne indifférent. Je veux surprendre, même si la machine est très bien huilée», notamment parce qu'«on s'assure d'avoir un excellent band... qui en plus a un super look, parce qu'on fait de la télé».

«C'est une belle gang, qui me permet de réaliser mon rêve et de voir des tas d'artistes que je n'aurais pas vus parce que je ne peux pas être partout.»

AVANT LE GRAND MOMENT

Les deux lauréats de l'Outaouais qui participeront à l'enregistrement de l'émission Belle et Bum ont accepté de nous livrer leurs commentaires, mercredi, quelques minutes après le high de la répétition générale.

Joanie Michaud, Gatineau

Concours: gagnante du prix Télé-Québec du Festival tremplin de Dégelis (2015)

Chanson: Claquer des doigts

Réaction: «C'était hallucinant! Tout est impressionnant - la logistique, l'organisation, la taille du band - défini et pensé dans les moindres détails. [...] Les musiciens sont vraiment pros, et l'équipe nous accueille en rois et en reines. Une vraie Cadillac! J'ai profité de ce traitement VIP qui change des shows qu'on fait dans les bars. [...] J'ai eu de supers commentaires sur ma chanson; ils ont apparemment beaucoup aimé les lignes de percussions, et en ont ajouté beaucoup, par rapport à la version e.p. Normand va jouer du snare à côté de moi... J'ai bien hâte!»

Attentes: «C'est ma première prestation télévisuelle, et ça casse bien la glace! Je ne pouvais pas demander mieux en terme de visibilité et de notoriété hors Outaouais et hors Montréal. Mais même quand tes choses vont bien, tout est toujours à recommencer... ça va être à moi de continuer et de me sortir rapidement du nouveau matériel.»

Mehdi Hamdad, Ottawa

Concours: Festival en chanson de Petite-Vallée

Chanson: Ô Canada

Réaction: «C'était extraordinaire! Le National est une très belle salle et le band est excellent. Tout le monde était super-sympa. [...] Voir qu'ils ont fait des partitions de ta chanson, c'est vraiment le fun, et en plus y'avait une machine à café... j'étais aux anges! [...] Je regarde leur émission depuis que je suis tout petit, alors j'avais hâte de voir quel regard les musiciens allaient poser sur la chanson. Ils ont été très fidèles à son esthétique, respectueux de la vision d'origine. Et je les ai entendus la chanter avant et après la répète, alors c'est bon signe.»

Attentes: «Je ne vois pas ça comme un tremplin. Je trouve ça un peu bizarre, d'aller quelque part [en espérant] des retombée futures. J'y vais pour jouer ma toune et vivre le moment pleinement, sans avoir les épaules crispées, parce que ça ne durera que trois minutes. Je vois ça comme un move de kung-fu, parce que, contrairement à un show normal, tu n'as pas 45 minutes pour te réchauffer ou pour installer ton monde. C'est très compact, et tu dois être prêt à donner tout ce que tu as. [...] C'est une formule que je trouve stimulante. Réussir ça, c'est la seule répercussion qui m'importe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer