La Chasse souligne sa 200e émission

Jean-François Roy, Jonathan Chagnon, Louis-Dominic Bertrand et Samuel... (Dominique Binoist, LeDroit)

Agrandir

Jean-François Roy, Jonathan Chagnon, Louis-Dominic Bertrand et Samuel Perreault ont animé la 200e émission de La Chasse, hier soir, en direct du Troquet.

Dominique Binoist, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les quatre animateurs de l'émission La Chasse, qui depuis quatre ans pistent et font rayonner la musique émergente francophone, chaque mardi à 19h, sur les ondes de CHUO, ont enregistré hier devant public leur 200e émission.

Micros au poing, la bande de 'chasseurs' du 89.1 FM - Samuel Perreault, Jean-François Roy, Jonathan Chagnon et leur récent complice Louis-Dominic Bertrand, qui s'est greffé à l'équipe il y a quelques mois - s'est embusquée hier soir au bistro Le Troquet, dans le Vieux-Hull, pour rapporter à ses auditeurs le panache du rappeur D-Track et celui du Mehdi Cayenne Club, venus offrir une prestation live.

Cette 200e émission vient clôturer la saison 2014.

La bande a pris l'habitude, l'automne dernier, de sortir du studio de CHUO, basé à l'Université d'Ottawa, pour enregistrer certaines de ses émissions en direct depuis Le Troquet. Pas seulement pour répondre à la volonté de la station «de se rapprocher des communautés», note Jean-François Roy, mais bien «pour le plaisir» de se plonger dans une «atmosphère différente, vivante», malgré le brouhaha autour des micros. Et malgré les contraintes techniques liées à l'exercice: micros et consoles différents de ceux utilisés en studio; installation d'une ligne téléphonique; antenne relais et sonorisation de la scène, énumère l'animateur.

De ces enregistrements in situ naissent des liens privilégiés avec les auditeurs et le public peut plus instantanément relayer ses dernières découvertes et coups de coeur, note Jean-François Roy.

Surtout, l'équipe jugeait qu'il était «important de représenter les deux rives» de la rivière des Outaouais, où «du bon stock se fait des deux côtés».

«On ne veut pas que La Chasse soit juste un petit projet dans un studio. Prendre le temps de se déplacer. Investir les lieux avec ce genre d'événements consacrés à la musique francophone, ça fait partie de la promotion qu'on souhaite faire de cette scène émergente.»

Une place pour l'émergence

Comme le Troquet consacre une place privilégiée à la diffusion de la musique émergente, le partenariat coulait de source, explique l'animateur. La diffusion de La Chasse depuis Le Troquet s'imbrique dans le projet CHUO Live, quant à lui pas exclusivement francophone. Dans le cadre de cette initiative, la station diffuse aussi en direct, à 20h, dans la foulée de La Chasse, le concert du groupe programmé sur la scène du bistro. Hier soir, l'invité était le groupe local Voicemail.

La Chasse alterne les chroniques et les entrevues ponctuées d'extraits musicaux. Chaque émission se penche sur un artiste en particulier.

Disponible en baladodiffusion, l'émission atteint presque 2000 téléchargements par mois, en moyenne. La Chasse collabore également avec BRBR, sur le site de TFO et avec le Festival Outaouais Émergent. Elle est désormais rediffusée par CJAM, à Windsor-Détroit, et par Réel-Radio, sur le campus de l'UQO. Et l'Alliance des radios communautaires du Canada (ARC, anciennement Radio Francophone d'Amérique, ou RFA) fera bientôt de même, soumet M. Roy.

Chacun des quatre complices consacre cinq à sixheures par semaine à ce travail bénévole, qui englobe aussi la recherche et les entrevues avec les artistes que les contacts avec les labels et la gestion des médias sociaux et la mise à jour du calendrier des concerts.

«L'aspect réseautage prend un peu de temps, mais cela nous aide à être à l'affût des nouveaux artistes, et nous permet d'alimenter notre émission», constate-t-il.

Et puisque c'est le temps des bilans de l'année, on lui a demandé son top 5 des découvertes de 2014. Monogrenade, Big balade, Beat Sexü, Ariel et Chocolat arrivent en tête de sa liste personnelle de M. Roy. Qui, pour 2015, émet le voeu qu'une voix féminine vienne prêter main-forte à l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer