Chanter sous la voute

Le Choeur classique d'Ottawa soulignera ses 10 ans... (Courtoisie)

Agrandir

Le Choeur classique d'Ottawa soulignera ses 10 ans lors d'un concert à la basilique-cathédrale Notre-Dame.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la fois sombre et tragique, sereine et lumineuse, sublime et...interrompue, la musique du Requiem de Mozart résonnera sous la voûte étoilée de la basilique-cathédrale Notre-Dame d'Ottawa, le 26 novembre à 20 h. À l'interprétation : 150 choristes et 28 musiciens, pour célébrer en grand la première décennie du Choeur classique d'Ottawa.

En 2006, le maestro Michel Brousseau et la soprano Maria Knapik lançaient une toute nouvelle chorale à Ottawa avec 12 membres. 

Ils sont aujourd'hui une soixantaine à se réunir toutes les semaines à l'église Resurrection of Our Lord, à Ottawa, sous la direction du chef de choeur Michel Brousseau. 

Pour l'occasion, la formation sera étoffée par des chanteurs membres de la Société Philharmonique du Nouveau Monde (SPNM), laquelle regroupe quatre autres chorales québécoises.

Le maestro Michel Brousseau, notre photo, a créé... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le maestro Michel Brousseau, notre photo, a créé la chorale avec la soprano Maria Knapik en 2006. À l'époque, le Choeur comptait 12 membres.

Courtoisie

«Nous avons interprété le Requiem une quinzaine de fois, au point que certains choristes le chantent sans partition,» présente M. Brousseau qui fait de ce chef d'oeuvre d'une cinquantaine de minutes la signature musicale de ses chorales.  

Mozart

La Messe du Requiem en ré mineur de Mozart évoque un jalon emblématique de l'histoire de la musique. Restée inachevée, cette pièce à la fois spirituelle et mystérieuse a été composée dans la dernière année de la vie de Mozart. Elle a suscité de nombreuses légendes, notamment du fait des circonstances insolites de sa commande et exerce une vraie fascination sur des générations successives de musiciens et de spectateurs. 

Sachant sa fin proche, Mozart avait chargé son élève et ami Franz Xaver Süssmayr de terminer l'oeuvre à partir des esquisses et indications laissées à son intention - cette partition, longtemps considérée comme « la » version officielle, sera celle interprétée par le Choeur classique d'Ottawa. 

Plusieurs solistes invités se joindront à l'ensemble, le 26 novembre : la soprano Maria Knapik, l'alto Stéphanie Pothier, le ténor Steeve Michaud et le baryton Marc Boucher. Les mélomanes retrouveront avec joie les saisissants Kyrie initial et Lacrimosa, promet M. Brousseau. L'occasion, aussi, de constater le développement du Choeur classique d'Ottawa. 

«Depuis ses débuts, notre chorale a grandi et s'est améliorée», se félicite sa présidente Nicole Bélecque, toujours intéressée à recruter de nouvelles voix - surtout masculines, signale-t-elle.  

La première partie du concert a été confiée au clarinettiste Martin Gauvreau qui interprétera le Concerto pour clarinette de Mozart. 

Les billets (35-45 $) sont en vente au magasin The Leading Note, rue Elgin, à la Librairie du Soleil et à celle de Books on Beechwood.

Pour y aller

Quand? 26 novembre, 20 h

Où? basilique-cathédrale Notre-Dame d'Ottawa

Renseignements? www.ottawaclassicalchoir.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer