L'OSO en voyage dans l'Italie du Violon rouge

Kerson Leong.... (Courtoisie)

Agrandir

Kerson Leong.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa a beau être le «berceau» de Kerson Leong, les occasions de voir sur une scène de la capitale le jeune virtuose du violon risquent de se faire de plus en plus rare, à présent que le musicien de 18 ans se produit en solo au côté d'orchestres aussi prestigieux que lointains, de Vienne à Beijing en passant par Oslo.

Kerson Leong a migré en Belgique le mois dernier. Il est en résidence à la Chapelle musicale Reine Elisabeth, prestigieux établissement de Waterloo, où il peaufine son art auprès d'un des violonistes les plus réputés d'Europe, le Français Augustin Dumay. Un privilège que le chef d'orchestre Dumay ne réserve qu'à quelques jeunes prodiges triés sur le volet.

Or, les lauriers, Kerson Leong, les collectionne depuis qu'il a quinze ans: grand prix du Concours de musique du Canada cinq années d'affilée (de 2005 à 2009), Révélation Radio-Canada en musique classique en 2014, prix Jeune Soliste 2015 des radios francophones publiques. «J'apprécie énormément M. Dumay. La chimie entre nous est très bonne. C'est principalement pour profiter de son mentorat et travailler avec lui que j'ai accepté d'aller à la Chapelle», précisera-t-il.

Pas question de s'installer en Europe pour l'instant, il ne s'agit que d'«exploration», et Ottawa demeure sa «base», promet le violoniste bilingue, qui sera de passage au Centre national des arts, ce soir, pour participer au concert inaugural de la nouvelle saison de l'Orchestre symphonique d'Ottawa (OSO), sous la baguette du chef David Currie.

Des airs d'amphitéâtre italien

La Salle Southam se donnera des airs d'amphithéâtre italien, tandis que résonneront les notes du Carnaval romain d'Hector Berlioz et deux poèmes symphoniques d'Ottorino Respighi, Les fontaines de Rome et Les pins de Rome, à saveur «épique».

Entre les deux, le public sera convié en Lombardie, dans l'atelier de Nicolo Bussotti, le luthier du film Le Violon Rouge. C'est à ce moment qu'on pourra voir à l'oeuvre le soliste, qui interprétera la «Chaconne pour violon et orchestre», morceau par lequel le compositeur John Corigliano a adapté la trame sonore du film de François Girard, qu'il avait lui-même composée (et grâce à laquelle il avait mérité un Oscar).

Il s'agira une triple première pour le jeune homme, qui n'a jamais joué avec l'OSO ni son chef, et qui interprétera la «Chaconne» pour la toute première fois devant public.

Une partition «virtuose, ouvertement grandiloquente, qui incarne à la perfection l'essence du film, où tout est centré sur l'instrument». Le morceau lui rappelle de très beaux souvenirs cinéphiles. «J'ai vu le film très jeune. Essayer de faire revivre l'esprit du film, ça va être une expérience vraiment intéressante.»

«Une chimie avec l'instrument»

Kerson Leong profitera de l'occasion pour faire prendre l'air à son tout nouveau violon, un Guarneri del Jesus de 1728-1730, qui remplace depuis un mois son stradivarius 'Auer'de 1691.

«Je ressens une bien meilleure chimie avec ce nouvel instrument, et un véritable confort. C'est un monstre de puissance. Il a un son intense et cendré (dusty), mais il est en même temps capable d'une grande sensibilité. Et je suis vraiment tombé en amour avec sa voix», clame le musicien.

Il apprécie particulièrement sa versatilité: «J'ai le sentiment que je peux tout jouer, avec lui: de la pureté musicale de Bach ou Mozart, à Chostakovitch ou n'importe quel morceau moderne, qui va demander des choses un peu plus bizarres, un son large et beaucoup de couleurs», décrit celui qui a longtemps surnommé «le Kid» en raison de sa constitution physique pas particulièrement charpentée, et en dépit du souffle puissant dont a toujours su faire preuve Kerson Leong.

Quand : Ce soir à 20 h

Où : Centre national des arts

Billets : www.ticketmaster.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer