• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • Marée montante de Charles Quimper: vagues d'émotions ***1/2 

Marée montante de Charles Quimper: vagues d'émotions ***1/2

L'auteur de Québec Charles Quimper a lancé mardi... (Fournie par Charles Quimper)

Agrandir

L'auteur de Québec Charles Quimper a lancé mardi dernier son premier roman, Marée montante.

Fournie par Charles Quimper

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / La perte, cruelle : celle de l'enfant qu'on n'a pas vue tomber dans la rivière ou le lac, ou perdre pied dans la mer. Une enfant qu'on n'a pas pu sauver. Et un père qui prend l'eau de partout depuis ce moment, celui où sa petite Béatrice a sombré.

Il n'a suffi que d'un instant d'inattention pour que le pire survienne. Peu importe ce qui est vraiment arrivé (une vague trop forte qui aura emporté la fillette trop loin, trop vite? Un canot qui a chaviré sans espoir de la voir remonter à la surface?), dans le journal, on a parlé de négligence...

«La marée t'érode lentement, tu deviens sable en moi.»

C'est donc l'histoire de cet homme qui, du coup, entraîne Marie, sa conjointe, la mère de Béatrice, dans sa déroute. «J'étais devenue pour elle une dent cariée.» Qu'elle choisira d'extraire, le quittant comme on abandonne un navire avant qu'il ne fasse naufrage, pour ne pas se noyer elle aussi. Ce faisant, la femme laisse un père à la dérive, seul avec ses souvenirs et sa détresse. En train de s'enliser dans les sables mouvants de la culpabilité, desquels il ne semble pas réussir à s'extirper, en quête d'une bouée pour pouvoir continuer à respirer. En quête de rédemption pour reprendre pied du côté de la vie. Sans pour autant oublier ni ciller face au long chemin qui lui permettra peut-être, un jour, de se pardonner.

Charles Quimper, Marée montante, Alto, 72 pages... - image 2.0

Agrandir

Charles Quimper, Marée montante, Alto, 72 pages

De son écriture gorgée de poésie, tantôt teintée d'espoir, tantôt imbibée de remords, Charles Quimper évoque la perte, la peine et l'absence, si profondément ressenties; la dépression, voire les élans de folie liés à une douleur beaucoup trop lourde à supporter; mais aussi cette irrépressible envie de trouver une raison de survivre après avoir touché le fond. 

Marée montante est un roman aussi court qu'il s'avère dense, puissant et bouleversant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer