• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • Atlas Obscura, de Joshua Foer, Dylan Thuras et Ella Morton ***1/2 

Atlas Obscura, de Joshua Foer, Dylan Thuras et Ella Morton ***1/2

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / Comme un rappel que la réalité dépasse souvent la fiction, Atlas Obscura est un incroyable guide géographique permettant d'explorer «650 lieux étranges et merveilleux» à travers le monde. Entre l'insolite et le carrément mystérieux, le lecteur navigue à vue, happé par les photos, interloqué par les capsules descriptives - sans style et plutôt courtes: quelques paragraphes, 10 tout au plus.

Plaisirs culturels un peu sordides (le musée de l'histoire funéraire; le Musée des parasites à Tokyo), touristiques (la zone démilitarisée de Kijong-Dong, sur l'étroite bande de terrain qui sépare les deux Corées), religieux (divers lieux de culte et reliques sont présentés) ou gastronomiques (la visite des gigantesques caves à fromages de Roquefort), succèdent au charme de certains décors naturels et à l'exotisme de quelques rites anthropologiques (les fêtes cérémonielles sous hallucinogènes au Brésil). Il y en a vraiment pour tous les goûts, de l'apprenti détective à l'amateur d'orteils (que l'on sert en cocktail à Dawson City, au fond du Yukon).Quelques incontournables s'y faufilent, comme les Catacombes de Paris, mais on est surtout en terrain assez peu connu. Genre: le plus grand four solaire du monde (en France) ou encore le cratère d'impact de Haughton, où une météorite a donné à une île du Nunavut l'aspect de la planète Mars.

Surprises garanties à chaque page. Le dépaysement est total. Ou presque, car 19 pages sont consacrées à des sites canadiens, dont six arrêts en Ontario. À Ottawa, on préconise la visite du Diefenbunker. Le Québec se résume à une destination : la ville-fantôme de Val-Jalbert. 

Les coordonnées GPS indiquées à la fin de chaque article nous semblent peu pertinentes. La seule boussole nécessaire, ici, est plutôt la curiosité. Pour poursuivre les recherches, on aurait préféré un simple numéro de téléphone ou une adresse Internet. L'index thématique, lui, est une excellente idée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer