Instantanés de vedettes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qu'il s'agisse de portraits de vedettes d'hier et d'aujourd'hui, ou  d'images captées par des personnalités du petit écran, voici trois livres dans lesquels la photographie est à l'honneur.

Mon oeil!, de Jean-René Dufort ***1/2

Certaines éléments architecturaux et scènes du quotidien ont l'heur de titiller le regard de Jean-René «Infoman» Dufort en le faisant (sou)rire de la situation ou réfléchir à la condition humaine. Tantôt, il rend compte de l'émotion qu'il a ressentie en visitant le Musée juif de Berlin. Tantôt, il se balade dans les rues entourant le Bataclan, effleurant de sa lentille les trous de balle laissés par l'attaque dans les murs. Tantôt, il rappelle mi-figue, mi-raisin, les barbelés érigés pour... protéger la flamme olympique, à Vancouver, en 2010. Tantôt, il s'amuse d'une femme ayant installé sa chaise à un endroit improbable pour lire.

Mon oeil! ne produit évidemment pas le même effet de joyeuse surprise éprouvé lors de la parution d'On est tous quelque part, en 2015. Il n'en réserve pas moins quelques images fortes, grâce auxquelles le photographe continue de questionner le monde qui l'entoure. Et nous le faire voir autrement.

Dans ma nature, de Sophie Thibault ***

On connaît la chef d'antenne de TVA pour son travail devant la caméra. Or, quand elle passe derrière la sienne, Sophie Thibault prend un réel plaisir à « croquer » ici le vol d'un harfang des neiges, là, l'arbre en bourgeons planté en plein coeur de la forêt de béton new-yorkaise (photo traitée en désaturation sélective et sélectionnée pour orner la couverture de Dans ma nature).

D'un thème à l'autre (Photosensible aux paysages, Ouverture sur l'étranger, Nature sauvage...), des marais québécois aux steppes africaines, Sophie Thibault rassemble ici quelque 170 de ses photos préférées (sa série Monochrome s'avère sans l'ombre d'un doute la plus intéressante de toutes). 

Au passage, elle précise comment elle les a cadrées et travaillées pour arriver aux résultats publiés. En plus de huit photos détachables, elle propose aussi, à la fin de l'ouvrage, la liste exhaustive de chacune, incluant les données sur le type d'appareil et de lentilles utilisés, le temps d'exposition, etc.

Ta photo dans ma chambre - Trésors retrouvés de la chanson, de Monique Giroux et Jean-Christophe Laurence ****

Willie Lamothe en train de faire des redressements assis en pantalon long et bottillons... mais torse nu, en 1969. Marie King et ses enfants dans la cuisine familiale de Navan, dans l'Est ontarien, cette même année. Joséphine Baker lors de son arrestation au Faisan bleu en juin 1960. Ou encore Charles Trenet à cheval lors d'un rodéo à Montréal en 1946. Ce ne sont là que quelques exemples des tour à tour amusants et étonnants Trésors retrouvés de la chanson québécoise et française réunis dans Ta photo dans ma chambre.

Autour de toutes ces images signées par les photographes de La Presse (dont le fameux Antoine Désilets), Monique Giroux se remémore des rencontres, des spectacles, des moments forts de la scène musicale d'ici. Certains artistes commentent eux-mêmes ces images d'une autre époque (Renée Martel, par exemple, qui pointe divers éléments de décor de son premier appartement dans la métropole), par des propos recueillis par le journaliste Jean-Christophe Laurence. Des extraits de La Presse de l'époque évoquent à d'autres moments les événements entourant le cliché retenu. 

Et bien qu'on parle d'artistes du milieu musical, l'album ne contient aucune photo de scène, juste des images inusitées ou au naturel. Il s'agit là d'une chouette façon de dépoussiérer de précieuses images d'archives et de rendre hommage non seulement à la photo en noir et blanc, mais aussi à tout une manière de (perce)voir les vedettes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer