Auteurs en mode public

Bado, Anais Barbeau-Lavallette et Michel Ouellette sont les... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Bado, Anais Barbeau-Lavallette et Michel Ouellette sont les personnalités invitées lors Salon du livre de Outaouais.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'auteure et réalisatrice Anaïs Barbeau-Lavalette, le caricaturiste du Droit Bado et le dramaturge Michel Ouellette agiront à titre de présidente et invités d'honneur de la 38e édition du Salon du livre de l'Outaouais (SLO), du 23 au 26 février 2017.

« La dernière fois que je suis venue me promener ici, j'étais seule et à la recherche de cette grand-mère qui est devenue La femme qui fuit », a confié Anaïs Barbeau-Lavalette, en conférence de presse, jeudi.

Depuis, son roman a été couronné de plusieurs récompenses (Prix des libraires, Grand Prix du livre de Montréal, Prix littéraire France-Québec), en plus d'avoir été finaliste au prix du gouverneur général.

Mme Barbeau-Lavalette entend maintenant revenir dans la région « avec tout [s]on clan », en février, afin de vivre en famille l'« honneur » d'avoir été ciblée comme présidente d'honneur du salon.

« Ce sont des lieux qui deviennent inspirants grâce aux gens qui s'y côtoient, auteurs et lecteurs de tous les horizons. C'est dans des moments comme ceux-là que je me rappelle pourquoi j'écris et qui me donnent le goût de continuer à le faire », a-t-elle mentionné.

Dans la foulée de la thématique de la liberté du SLO du printemps dernier, la directrice générale de l'événement, Anne-Marie Trudel, et son équipe ont tenu à s'inscrire de nouveau dans l'actualité. Le prochain rendez-vous logera donc à l'enseigne du thème « Intime et public ». 

« En choisissant de continuer à nous coller à des enjeux actuels, le thème de l'intimité dans l'espace public et, à l'inverse, du public qui s'immisce dans la sphère privée s'est rapidement imposé », a expliqué Mme Trudel. 

« Du moment que cette idée nous est venue, le nom d'Anaïs Barbeau-Lavalette s'est imposé à son tour », a-t-elle renchéri.

Pleins feux sur Bado et Michel Ouellette

La présidente du conseil d'administration du SLO, Catherine Voyer-Léger, se réjouissait par ailleurs de braquer les projecteurs sur des genres rarement mis à l'honneur lors des salons, soit la caricature et le théâtre, par le biais des invités qui représenteront les auteurs de l'Outaouais et de l'Ontario français.

Pour Guy Badeaux, alias Bado, il s'agit d'une première invitation, après 35 ans à sévir de ses crayons à sa manière bien à lui, dans les pages du Droit.

Il se réjouit de trouver une place « d'auteur », lui qui a déjà publié 11 recueils de ses caricatures au fil des ans, et ce, même si sa position de caricaturiste en fait un créateur « difficile à catégoriser », a-t-il fait valoir après avoir blagué qu'il avait laissé la « version Fidel Castro » de son discours à la maison.

Son éditeur (la maison David, d'Ottawa) et lui sont notamment en train de cogiter à une possible exposition qui mettrait en valeur ses « dessins les plus significatifs de [s]es 35 ans de carrière », pendant le salon.

Le dramaturge et poète originaire du nord de l'Ontario Michel Ouellette a de son côté raconté qu'il a grandi avec deux livres à la maison : deux dictionnaires, en anglais, l'un de langue et l'autre médical.

Son premier livre en français ? Un album d'Astérix, remporté à la suite d'un concours de calligraphie au primaire.

« Je voulais souligner le contexte dans lequel j'ai grandi et qui a contribué à faire de moi l'auteur que je suis », a soutenu M. Ouellette, ravi de cette « reconnaissance locale » qui le touche.

Le prolifique auteur jeunesse Richard Petit (Passepeur, la collection Mon Big à moi, etc.) partira pour sa part en Tournée jeunesse dans les écoles des deux côtés de la rivière des Outaouais, en compagnie de Julie Royer, Rémy Simard, Guillaume Perreault, Andrée-Anne Gratton, Caroline Merola et Geronimo Stilton.

De plus, dans le cadre d'un volet de la programmation qui soulignera le 150e anniversaire de la Confédération, le SLO recevra la visite d'un invité spécial : l'anthropologue, écrivain et animateur Serge Bouchard. Ce dernier profitera d'ailleurs de son passage pour enregistrer une émission de C'est fou, diffusée à la radio de Radio-Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer