• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • Lucky Luke - Recettes pour bien nourrir son cow-boy *** 

Lucky Luke - Recettes pour bien nourrir son cow-boy ***

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / L'idée est rigolote ; le livre, séduisant ; l'aventure graphique, rythmée. On reste plus nuancé sur la véritable utilité de ce Lucky Luke - Recettes pour bien nourrir son cow-boy, qui se sert d'éléments de la série de bandes dessinées de Morris pour cuisiner des recettes « typiques » des contrées écumées par le « pauvre cow-boy solitaire loin de son foyer » et par les desperados, notamment Averell Dalton connu pour ses gargouillements d'estomac et sa phrase fétiche « Quand est-ce qu'on mange ? »

Le contenu de ces assiettes a de quoi faire fantasmer l'Européen moyen, qui y verra ou humera quelque fleuron exotique de l'Amérique profonde. Sauf que, par chez nous, on appelle ça du tex'mex'. Pas mauvais... mais pas de la haute gastronomie non plus. De là à dire que ça sent l'arnaque (à 44,95 $ pour une cinquantaine de recettes, auxquelles s'ajoutent une poignée de cocktails moins destinés à saouler le pied-tendre qu'à amuser le mixologue), il n'y a qu'un pas. Qu'on ne franchira pas, car on s'est vraiment bien amusé à consulter ce sympathique bouquin, plus alléchant que les pages Internet proposant gratuitement des assiettes équivalentes.

On ne commentera pas les qualités gustatives ou digestives de cet ouvrage, dont on n'a essayé qu'une seule recette (goûteuse, certes, mais il n'y a pas non plus de quoi  téléphoner à Ma Dalton ; en outre, les mesures et certains ingrédients pourront parfois décontenancer le Nord-Américain lambda), parce que l'ouvrage  semble davantage destiné aux bédéphiles collectionneurs qu'aux cuistots sérieux. L'édition deluxe comporte ainsi un cahier de 16 pages présentant les grands archétypes de l'univers de Lucky Luke.

Le nom de ces recettes inspirées du Far-West parodique donne le ton : tortillas de Joe Dalton, bonbons de Billy the Kid, tartine aux poivrons grillés Patronimo, salade Maverick au bacon, riz cantonnais du pressing (le blanchisseur). Du côté du bar, on apprend à concocter un smoothie Joe-la-Gâchette, un thé glacé du Docteur Doxey, une sangria Western Circus, etc. Le tout est rédigé dans un style télégraphique, qui vise moins l'humour que l'efficacité (pour cuisiner plus vite que son ombre ?).

C'est servi à grand renfort de vignettes et de strips amusantes tirées des BD. Ces d'illustrations de référence ne sont souvent utilisées que comme de simples prétextes. Un livre sympathique, aussi beau qu'idiot. Mais parfait pour concocter le repas d'anniversaire thématique du p'tit dernier...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer