Romans pour polir ou démolir le réel

Romans post-apocalyptiques, à saveur politique ou explorant les rapports avec... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Romans post-apocalyptiques, à saveur politique ou explorant les rapports avec les personnages de fiction (y compris les siens!). Premières offrandes ou retrouvailles attendues. L'automne littéraire d'ici sera fait de rendez-vous doux ou cruels, palpitants ou provocants. Ou tout ça à la fois! Survol d'une rentrée déjà bien lancée.

Apocalypse et autres mondes

Le phénoménal Station Eleven de la Canadienne Emily St. John Mandel, récemment traduit chez Alto, pourrait bien devenir une référence dans le genre. Cela n'empêche pas Catherine Mavrikakis d'y aller de sa propre déclinaison dystopique, avec Oscar De Profundis (Héliotrope), où les pauvres sont confinés au centre-ville d'une Montréal où le français n'est plus que l'ombre de la langue qu'elle y a déjà été...

Un jeune accidenté et le vieux Mathias pris Sous le poids de la neige incessante, au cours d'un hiver où l'électricité manque toujours: voilà campé le décor du deuxième roman de Christian Guay-Poliquin, qui, sans être une suite à proprement parler, n'en fait pas moins écho à son précédent Le fil des kilomètres (La Peuplade). 

Stéphanie Boulay ne fait pas que signer des textes de chansons pour sa soeur et elle: elle propose un étonnant et sombre roman initiatique dans lequel l'héroïne passe de l'enfance à l'âge adulte À l'ombre des hommes et des choses, et dans un lieu aux confins du monde connu (Québec Amérique). La Tueuse de dragons d'Héloïse Côté reprend du service dans Les Monstres intérieurs (Alire). Plus que des dragons, Deirdra devra surtout affronter ses démons les plus intimes, si elle veut faire la lumière sur ce qui se trame en Austrion.

Deni Ellis Béchard (Vandal Love) entraîne d'emblée ses trois héros dans la mort, à Kaboul, lors d'un attentat à la voiture piégée. C'est pour mieux révéler ce qui les relie Dans l'oeil du soleil, et l'enquête menée par un journaliste qui les connaissait tous les trois (Alto). Pendant ce temps, les personnages de Jonathan Ruel prennent la route en quête de sens à donner à la vie de Jésus et en se posant d'autres questions tout aussi existentielles dans un road trip réinventé ayant pour titre L'astronome dur à cuire (Druide).

Lancés sur les routes de l'exil, Le petit Abram et Zaéma découvriront l'amour et le poids de la tradition sous la plume de Philippe Simard (L'Interligne) alors que Marwan et son frère cherchent une terre d'accueil dans Y'a pas de place chez nous, le plus récent album jeunesse de la Gatinoise Andrée Poulin, illustré par Enzo Lord Mariano (Québec Amérique).

Le Grand Nord revendique ses droits, cette fois par la voix de Nanuktalva, le vieil Inuit qui a adopté la petite Gaïa, lui a transmis tout ce qu'il sait et doit aujourd'hui se battre pour la garder à ses côtés ; il s'agit du nouveau titre pour adolescents du Franco-Ontarien Gilles Dubois chez David.

Aux frontières du réel

Par ailleurs, il arrive parfois que la fiction rattrape la réalité... dans les romans. Ainsi, Xavier, le héros de Hugo Léger, tombe littéralement amoureux de l'avocate de sa Télésérie préférée (XYZ). 

Scénariste de la série Mon ex à moi, Émilie Fanning imagine le passé d'Amélie et François, alors qu'ils formaient encore un couple, dans Mon chum à moi (Libre Expression). Nicolas, lui, sera plutôt confronté au portrait vivant de l'héroïne du roman qu'il a emprunté à la bibliothèque de son école secondaire dans Le Piège de l'inconnue, roman jeunesse signé Roxane Turcotte (Vents d'Ouest).

De leur côté, certains des personnages les plus mythiques des Filles de Caleb (d'Émilie Bordeleau à Henri Douville, en passant - évidemment! - par Ovila Pronovost) prennent la plume pour écrire quelques mots d'appréciation ou de frustration d'avoir vu le jour sous sa plume à Arlette Cousture (Libre Expression).

Et l'Outaouaise Michèle Vinet renaîtra telle L'Enfant-feu embrasée par le pouvoir des mots et l'ouverture à l'Autre (Prise de parole).

Passés recomposés

Francine Ouellette inscrit un cinquième tome à sa saga Feu avec Le Patriote errant (Libre Expression); l'historien Jean-Pierre Charland et Michel Langlois lancent de nouvelles séries chez Hurtubise : Sur les berges du Richelieu et Il était une fois à Québec ; et Louis L'Allier remonte jusqu'à la chute de l'Empire byzantin grâce à  Nikolaos, le copiste (David).

Il y a eu Bonbons assortis, comme autant de souvenirs liés à l'enfance de Michel Tremblay. Près de 15 ans plus tard, il puise de nouveau dans sa mémoire pour livrer des pans de son histoire dans Conversations avec un enfant curieux, portant autant sur Bambi que sur l'art d'utiliser le « tu » (Leméac).

Quant à Sophie Bienvenu, elle reconstruit Autour d'elle 20 ans de l'existence de Florence et de son fils biologique dans un roman choral (Cheval d'août).

Voir double

Qu'il soit réel ou imaginaire, Maldoror sera le lieu de plus d'une rencontre déterminante. C'est là qu'Autour d'Éva s'engagera la luttre contre les bulldozers mettant à mal les forêts d'Abitibi au profit des Américains, sous la férule de Louis Hamelin (Boréal). Et c'est à Maldoror qu'Immaculée se perdra dans les bras d'un musicien de passage, pour le meilleur et (surtout) le pire, dans le plus récent titre de l'Ottavienne Nancy Vickers (L'Interligne).

Il y a la Chine, aussi. Celle qui expose les Blessures de guerre du héros de Ying Chen, un médecin de campagne venu du froid pour oeuvrer au front en Asie (ce qui n'est pas sans faire penser à un certain Norman Bethune). Celle qui fascine depuis longtemps Alexandre Trudeau (le frère de l'actuel premier ministre canadien, en visite officielle depuis quelques jours dans l'Empire du Milieu) et qui a fait de lui Un barbare en Chine nouvelle, dont il raconte l'histoire, les traditions, les changements tout comme la réalité des gens qu'il a croisés au cours de ses séjours là-bas. Ces deux titres sont publiés au Boréal.

Après l'éclatant L'Orangeraie, Larry Tremblay revient en force, et deux fois plutôt qu'une: avec l'histoire d'un veuf déboulonné par ce qui s'exprime entre les lignes du roman posthume de sa femme, dont il n'avait jamais prisé l'écriture de son vivant (L'Impureté, chez Alto); et le jeune Max qui prend plaisir à parler dans son micro imaginaire et vivre ainsi comme dans un reportage (Même pas vrai, un court roman graphique s'adressant aux jeunes La Bagnole).

Politiques... fictions

Le prolifique Jean-Jacques Pelletier donne un nouveau sens à l'expression Bain de sang: les sans-abri de Montréal ne seront justement à l'abri de rien, dans son plus récent thriller où le sergent-détective Henri Dufaux mène l'enquête (Hurtubise). Itinérance, dettes, violence mais aussi solidarité inhérente au monde de la rue seront au rendez-vous dans La mort du pusher, qui marque le retour de Marie Gagnon, après 10 ans de silence (XYZ).

Le titre de l'offrande d'Yves Beauchemin donne également le ton: Les Empocheurs fait glisser son Jérôme Lupien, fraîchement émoulu de l'université, dans un milieu corrompu qui pourrait bien lui coûter un bras... voire une jambe (Québec Amérique). 

Lucie Pagé (Mon AfriqueDemain, il sera trop tard, mon fils) renoue avec le roman en ouvrant une nouvelle perspective sur les assemblées de cuisine politiques. Ce faisant, elle mâtine d'une dose d'humour l'histoire de Joséphine, qui a plus d'une épice dans son garde-manger quand vient le temps de ramener son ministre de mari sur le droit chemin, dans Sexe, pot et politique (Libre Expression).

Quant à Patrick Senécal, il persiste et signe dans un registre noir où ses effets grinçants renvoient les lecteurs à leurs propres zones d'ombre. L'Autre Reflet confronte un prof de français en milieu carcéral à ses ambitions d'être publié. Voilà donc que Michaël réécrit les textes d'une prisonnière ayant tué son amoureux pour en faire « son » roman. Toutefois, Wanda finira par obtenir sa libération conditionnelle... et peut-être (voire sûrement!) vengeance (Alire).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer