• Le Droit > 
  • Arts > 
  • Livres 
  • Un tout petit bout d'elles, de Zidrou et Raphaël Beuchot *** 

Un tout petit bout d'elles, de Zidrou et Raphaël Beuchot ***

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CRITIQUE / L'excision demeure une coutume horrifiante: 8000 filles seraient mutilées quotidiennement, apprend-on dans la BD. Zidrou (scénario) et Raphaël Beuchot (dessins) s'attaquent au délicat sujet dans un album qui a l'indéniable mérite d'en rendre compte avec sensibilité et réalisme (bien qu'avec une - trop grande? - touche de romantisme).

Antoinette subvient aux besoins de sa fillette en accueillant des hommes dans son lit. Dont Yue, un ouvrier chinois venu travailler au Congo pour un entrepreneur (ô combien!) raciste. Loin de fuir quand il découvrira pourquoi son amante refuse le sexe oral, Yue fera tout pour la protéger. Certes, comme Yue, le lecteur apprendra avec effroi comment Antoinette a été mutilée. Mais à l'instar de son héroïne (mue par l'instinct de survie, sûrement), Zidrou se concentre sur sa peur de voir sa fille subir le même sort, s'attardant bien peu sur les autres séquelles de l'excision sur elle-même.

Lors des moments clés, les illustrations de Raphaël Beuchot frappent. Un plan large sur la coupe à blanc reflète les corps violentés de tant d'Africaines. Il y a surtout cette image lyrique, bouleversante, hantante, de la petite Antoinette consolant sa propre fille. Un direct au coeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer