L'exception Michel O'Toole ****

Le DroitValérie Lessard 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rares sont les collectifs dont les textes s'avèrent de qualité et d'intérêt égaux. Sous la houlette de Tristan Malavoy (qui signe également un «chapitre» dans le recueil), La Disparition de Michel O'Toole est l'exception qui confirme la règle.

La prémisse à partir de laquelle les huit auteurs invités à participer à l'exercice ont eu à imaginer leur version des faits? La disparition du journaliste Michel O'Toole, qui s'est évanoui dans la nature sans laisser de trace alors qu'il sillonnait en moto la route 389, entre Fermont et Baie-Comeau, pour les besoins d'un reportage. Et sa fiche de signalement.

À partir de ces données de base, Chrystine Brouillet fait intervenir Maud Graham dans l'enquête; Perrine Leblanc lève le voile sur les troubles racines irlandaises d'O'Toole; Stéphanie Pelletier évoque le vide laissé par l'absence du disparu par le biais d'une ex-amante du héros; Patrick Senécal fait surgir sur la route du motocycliste Francus, son tigre, et deux autres membres de la troupe de nomades de son plus récent roman Faims, tout en abordant par la bande le rôle de l'écrivain.

Et pendant que Mathieu Laliberté flirte avec les extraterrestres et une part de mysticisme (peut-être le maillon le moins cohérent dans l'ensemble des textes proposés), l'auteur-compositeur-interprète Daniel Bélanger signe une corrosive - et particulièrement jouissive - vision des spectacles hommages et des artistes qui y participent (parfois sans même savoir, ni se soucier de qui ils sont censés chanter la mémoire).

--

La disparition de Michel O'Toole (oeuvre collective)

XYZ, 192 pages

****

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer