La Mouche dans l'aspirateur, de Mélanie Watt

La Mouche dans l'aspirateur...

Agrandir

La Mouche dans l'aspirateur

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec le souci du détail qu'on lui (re)connaît, la touche d'humour de bon ton et la sensibilité émotionnelle dont elle sait mâtiner ses histoires, Mélanie Watt traite des cinq étapes du deuil (selon le modèle Kübler-Ross), dans son plus récent album jeunesse. Ce faisant, elle propose son titre le plus étoffé et abouti.

Ainsi, une mouche est aspirée, et se débat dans le ventre de l'appareil, entre grains de poussière et autres menus objets (céréales, carte à jouer, dé, bout de crayon à colorier, etc.). Parallèlement, le chien de la maison, lui, doit tant bien que mal se faire à l'idée: l'aspirateur lui a «volé» son toutou préféré... Chacun traverse ainsi des périodes de déni (celui-là même qui «repousse la dure réalité» en aérosol), de marchandage («Excusez-moi, vous avez aspiré la mauvaise bibitte!» clame la mouche), de colère (le chien rongera non pas son os, mais bien le boyau du méchant aspirateur), de désespoir (la mouche se désole à l'idée de ne plus revoir le ciel), d'acceptation, etc. Jusqu'à ce que l'insecte et l'animal voient la lumière au bout du tunnel...

Mélanie Watt (Frisson l'écureuil, Chester) signe des illustrations magnifiquement texturées, pleines de surprises à découvrir et à savourer (y compris sur les rabats d'une boîte de repas congelé) de même qu'un texte en fin équilibre entre moments drôles et instants plus dramatiques. Teinté d'espoir, La Mouche dans l'aspirateur représente une manière foisonnante et différente d'aborder le thème de la mort avec les plus petits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer