Dans l'optique du dialogue

Le DroitValérie Lessard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En parallèle à l'actuelle exposition présentée à la galerie Montcalm, ce plus récent titre de la maison d'édition outaouaise Neige-galerie ouvre de nouveaux points de vue et perspectives sur 27 oeuvres de la collection permanente de la Ville de Gatineau. Sous la direction de Valérie Mandia, 27 auteurs ont été jumelés à une oeuvre dans le but non pas de la décrire, mais bien de lui donner une autre dimension, de la faire (re)découvrir dans un vibrant écho d'imaginaires.

Ainsi, le Gatinois Claude Bolduc trompe l'oeil en s'inspirant de Chevelure bleue de Claude Le Sauteur. Le Congolais d'origine Blaise Ndala étaye sur la quadrature des cercles politiques (et de leurs interventions en Afrique), mais aussi sur le sort des migrants, à partir d'une Composition abstraite d'Étienne Gélinas. Le fantôme d'un 11e garçon dans la Procession d'enfants de choeur d'Henri Masson hante l'âme du héros de la Montréalaise Cassie Bérard. Annie-Claude Thériault explore le carré blanc de mémoire dans l'eau-forte de Jean-Claude Bergeron. La poète franco-ontarienne Sonia Lamontagne joue d'une langue aussi texturée que le tableau de Marcella Maltais. Daniel Paradis signe un Hymne puissant grâce à sa rencontre avec Kittie Bruneau. L'association de la femme de théâtre Brigitte Haentjens à Marcelle Ferron, signataire du Refus global, coulait de source... et porte des fruits vifs, à fleur de mots. Tout comme celle entre André St-Georges et John Stanley Walsh, qui posent tous deux un regard foisonnant sur la Rue Kent du secteur Hull.

Comme dans n'importe quel ouvrage collectif, certaines oeuvres (picturales ou littéraires) interpelleront les lecteurs plus que d'autres. Chaque texte a néanmoins le mérite de mettre en valeur une part de notre patrimoine culturel, en témoignant d'une réalité perçue tantôt dans les mouvances des coups de pinceaux, tantôt dans un détail (Edem Awumey dirige d'ailleurs le regard du lecteur vers les silhouettes aux abords de la Goélette au port de Marc-Aurèle Fortin).

Les codes QR intégrés dans la mise en page renvoient quant à eux à une courte mise en contexte et description de l'oeuvre picturale et de son créateur, par le biais de capsules narrées par Sasha Dominique et Gilbert Troutet.

---

Dialogues de l'oeil, d'un collectif d'auteurs et d'artistes

Neige-galerie, 114 pages

*** 1/2

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer