Best-seller sur le colon et ses selles

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voici assurément l'une des auteures les plus surprenantes apparues sur le devant de la scène littéraire ces derniers mois. À 25 ans, Giulia Enders s'est imposée parmi les meilleures ventes de livres en Europe. Plus d'un million d'exemplaires écoulés en Allemagne, son pays d'origine... En France, elle talonne Guillaume Musso et dépasse même Marc Lévy. Encore inconnue hier, elle a créé la surprise avec son tout premier ouvrage publié chez Actes Sud.

Mais quel sujet fait tant recette chez nos libraires Outre-atlantique? Le sexe? L'amour? 

Non, le système digestif! 

Doctorante en gastro-entérologie à l'université de Francfort, Giulia Enders s'est lancée dans l'écriture d'un essai autour d'un organe qui lui tenait particulièrement à coeur: l'intestin. Bienheureux choix qui a su trouver son public aux pays de la choucroute et du fromage. Quand le succès prend les proportions d'un best-seller, à partir d'un sujet a priori peu vendeur, c'est la notion de miracle qui semble la plus propre à rendre compte du phénomène.

334 pages sur l'oesophage, le gros intestin, les bactéries digestives et la consistance idéale des excréments, Le charme discret de l'intestin ne répond pas tout à fait à l'idée que l'on se fait des «lectures de plage». Et pourtant! 

Style direct, langue scientifique et colorée à la fois, puissance métaphorique, tabous passés au vitriol, l'essai se dévore plutôt bien - avec quelques longueurs, cependant, concernant la partie bactériologie. 

Giulia Enders s'est donné pour mission de nous faire découvrir le système digestif dans toute sa longueur - et pas seulement sur les 7 mètres sur lesquels se déroule l'intestin grêle - une gageure! Elle s'émerveille sur la fabuleuse mécanique digestive et parvient à nous intéresser à cette passion peu commune qui pourtant nous concerne tous. 

Fort d'une écriture qui lie avec beaucoup d'humour imaginaire et science, son essai de vulgarisation scientifique se lit comme un récit d'aventure biologique. On y croise les bactéries «patapouffantes», plus profitables à l'organisme et responsables du stockage de graisses, tout en découvrant le rôle de ce «deuxième cerveau» dans nos comportements, ainsi que les avancées de la science en matière de découvertes bactériologiques. 

En refermant le livre, le lecteur (qui l'aura lu jusqu'à la fin) sera en mesure d'expliquer la raison des allergies au gluten (mais pas aux lardons), pourquoi les enfants nés par césarienne ont plus de chances de développer de l'asthme ou des allergies, et pourra épater ses amis en leur rappelant que 95% de notre système immunitaire est localisé dans l'intestin. À moins qu'il n'ose partager les bons conseils procurés en matière de défécation (schémas à l'appui)... 

À déglutir avec précaution.

Giulia Enders, illustré par Jill Enders 

Le charme discret de l'intestin: tout sur un organe mal aimé 

Actes Sud, 352 pages. ***

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer