Construire la littérature un vers à la fois

Guy Jean a reçu le Trophée Hommage aux...

Agrandir

Guy Jean a reçu le Trophée Hommage aux bâtisseurs.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

«Notre honneur est lavé, nous le savons. Désormais, nous avons l'amour-propre», s'exclame le flamant rose déguisé en champion slameur Guy Perreault... ou c'est peut-être l'inverse.

De l'amour, des remerciements, des chapeaux bien bas. Le Gala de reconnaissance des auteurs de l'Outaouais, qui se tenait hier soir à la Maison du citoyen de Gatineau, porte en effet bien son nom.

Dans la cour des Flamands littéraires, un était perché plus haut que les autres, le poète Guy Jean. Ce dernier, à qui on a remis le Trophée Hommage aux bâtisseurs, a beaucoup écrit, mais il a aussi permis à d'autres de prendre leur envol.

Guy Jean a été pendant cinq ans le président de l'Association des auteurs et auteures de l'Outaouais. Il organise des soirées poésie, a fondé une maison d'édition et agit comme mentor auprès de la relève.

Dans son discours empreint d'émotion, M. Jean a invité les écrivains de la région à se solidariser et êtres actifs au sein de leurs associations, et a remercié au passage le jury de lui rendre hommage «de mon vivant»!

La poésie de Guy Jean est née au Nouveau-Brunswick. Dès le début, sa prose revendique et conteste celle, «pieuse et traditionnelle», qui faisait école à l'époque.

«À cette époque, il y avait toute la question de prendre la parole, commente-t-il au sujet de son recueil Paroles d'Acadie et d'après, publié en 1982. On n'avait pas la parole. Il y a eu un combat pour dire ce que d'autres ne voulaient pas entendre. La poésie pour moi était ce lieu où je pouvais dire et prendre la parole. Je fais partie de cette génération de poètes acadiens qui a brisé ce silence.»

Les gagnants sont

La soirée animée par Carl Bernier a couronné cinq autres lauréats.

Le prix Coup de coeur de la Ville de Gatineau, assortie d'une bourse de 2500$, a été attribué à Loïse Lavallée pour LUNE d'être elles, un recueil composé de treize nouvelles qui se terminent un soir de pleine lune.

Les autres récipiendaires sont: Christian Quesnel pour Ludwig dans la catégorie Bande dessinée et récit graphique; Louise Nathalie Boucher pour Sites industriels en art: les chutes Chaudières en Outaouais dans la catégorie Histoire et patrimoine; Guy Perreault, pour Adieu la vie, dans la catégorie Parolier et Sonia Beaulieu pour Le Dep, dans la catégorie Scénarisation.

Gstpierre@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer