L'art à hauteur d'enfant

Le DroitYves Bergeras 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Idéal pour initier les (même très) jeunes lecteurs à la richesse du patrimoine pictural, ce recueil d'assez petit format réussit à retracer 200 000 ans d'histoire de l'art à travers une sélection pertinente de 60 (chefs-d')oeuvres classées chronologiquement, des peintures rupestres jusqu'au Superman d'Andy Warhol.

Un survol, certes, mais tout le défi résidait là - d'autres ouvrages du genre se fracassent à cet écueil, en cherchant à trop dire ou à tout relier.

Plus ludique qu'érudit, Mon petit livre d'art se met véritablement à la hauteur de l'enfant. La facture est colorée. Pour chaque tableau, le texte descriptif, écrit en grosses lettres, ne dépasse pas 10 lignes (en sus des noms de l'auteur et du tableau, et date de conception, incontournables).

La Tapisserie de Bayeux devient la première BD de l'histoire. On met en évidence la joie qui émane d'un Kandinsky ou le fait que La fille au miroir de Lichtenstein, malgré ses points rouge sur le visage, n'a pas la varicelle (ou picotte).

Chaque oeuvre est accompagnée d'une question simple, qui encourage à l'observation plus attentive de certains détails de la toile. Pour Les Ménines de Vélasquez, on demande par exemple «Où sont les parents de Marguerite?», sans se confondre en explications pour souligner l'aspect révolutionnaire du procédé du peintre, qui les fait apparaître discrètement dans le reflet d'un miroir... En cas de lecture autonome, les réponses sont incluses en fin d'ouvrage.

---

Mon petit livre d'art. Aude Le Pichon

Seuil, 144 pages

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer