Invitée d'honneur du 26 février

Loïse Lavallée.... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Loïse Lavallée.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Loïse Lavallée se définit comme «une lectrice curieuse», à l'image de l'auteure multigenre qu'elle est. «Lire de tout, c'est pouvoir disparaître dans le décor et bourlinguer dans l'imaginaire», voire «se joindre à une histoire», en riant ou pleurant, au diapason des personnages». C'est aussi savoir «s'enivrer d'un mot», car «j'aime tout, mais je m'attache beaucoup au style, à la qualité de la langue». Elle lit en mouvement, comme on s'évade: «en voyage, dans l'avion, à l'hôtel» et, surtout, «dans l'autobus». Ou bien elle lit douillettement, «chez le coiffeur» ou «sous les couvertures». Lectrice nocturne - «Depuis que j'ai 15 ans, je ne peux pas m'endormir sans avoir lu.» - elle se défend de lire de jour, car elle a tendance à se laisser «emporter par le plaisir» et donc à «négliger les choses que je dois faire, dont mon écriture». Elle aime aussi lire à haute voix, pour faire résonner la poésie du texte, ou partager le plaisir avec ses petits-enfants. Écrire partout, ah ça non! Mais écrire avant tout. «Je suis très disciplinée: l'écriture est la première activité de ma journée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer