Les traits et le parfum d'un authentique combat

Le DroitYves Bergeras 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dans la bande-dessinée Le parfum des hommes, l'auteur sud-coréen Kim Su-Bak met en images l'authentique combat d'un homme contre l'entreprise Samsung après que sa jeune fille Yumi décède des suites d'une leucémie.

Ce cancer, le père l'impute aux produits chimiques auxquels Yumi avait été exposée à son insu, alors qu'elle travaillait dans une usine de semi-conducteurs appartenant au géant sud-coréen. Mais, niant tout lien, Samsung refuse de prendre en charge les frais médicaux ou de compenser la famille.

Le drame humain sert de prémisse et de fil conducteur, mais l'aspect tout personnel du récit prend rapidement des tournures d'enquête journalistique - coïncidences suspectes et statistiques mortifères à l'appui - puis se mue en portrait macroéconomique du pays. 

Car, en toile de fond, les scandales politico-financiers s'accumulent autour des dirigeants de Samsung. 

Symbole de réussite nationale et principal employeur de Corée, Samsung dévoile progressivement un autre visage que celui de l'«entreprise citoyenne» qu'elle s'est fabriqué. 

Pendant que le père part à la recherche d'autres victimes, et qu'il fait lui-même l'objet de pressions de la part de l'entreprise, le récit est ponctué par les manchettes de certains journaux qui se mettent à faire état de fraudes, de corruption et de caisses noires impliquant les plus hauts fonctionnaires de l'État. Des révélations assez timides, dans un premier temps, car personne n'ose défier Samsung, source indispensable de revenus publicitaires, mais l'accumulation finit par être révélatrice.

Bouleversant et édifiant, Kim Su-Bak parvient en outre à trouver une fin poétique!

---

Kim Su-bak, Le parfum des hommes. Atrabile, 128 pages.

****

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer