Écrire et dessiner à la hauteur de l'enfance

Philippe Béha, invité d'honneur jeunesse du prochain Salon... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Philippe Béha, invité d'honneur jeunesse du prochain Salon du livre de l'Outaouais.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Philippe Béha a les yeux pétillants et l'imaginaire foisonnant de l'éternel enfant. Sans oublier une palette vibrante de couleurs dont il prend un évident plaisir à jouer lorsqu'il donne vie et formes à ses mots ou ceux des autres.

Le prolifique auteur et illustrateur jeunesse montréalais compte près de 200 titres (et moult prix, dont un prix du Gouverneur général) à son actif en 35 ans de carrière.

«Je suis passionné par les albums s'adressant aux 5-7 ans, parce que c'est à cette période que les enfants plongent en toute conscience dans l'univers de la lecture en compagnie de leurs parents. C'est pour moi le plus stimulant des défis que de leur offrir des histoires qui les feront rire ou leur feront voir les choses autrement», soutient le principal intéressé.

Car tout est affaire de perspectives, quand, comme lui, on écrit et dessine pour les plus petits.

«Je fais comme si j'avais 5-7 ans. Ce qui n'est pas trop difficile puisque je ne suis pas très grand! lance-t-il en éclatant de rire. Qu'est-ce que je verrais? Comment je le verrais? Et si j'écris le texte en plus, je me questionne sur les mots qui correspondent le mieux à ce que veux faire ressentir comme émotion.»

Ainsi, qu'il illustre les poèmes de la Gatinoise Andrée Poulin sur le pissenlit ou signe les textes et dessins de son Abécédaire du pet, Philippe Béha cherche constamment à «capter le monde de l'enfance».

«L'Abécédaire du pet, par exemple, reste de bon goût et fait rigoler à tous les coups. Si, en plus, il permet à l'enfant d'apprendre de nouveaux mots, c'est gagné! Parce que la base de la lecture peut aussi s'apprendre par le pet!» clame-t-il d'un ton convaincu.

En tournée dans les écoles

En acceptant le titre d'invité d'honneur jeunesse du prochain Salon du livre de l'Outaouais (du 26 février au 1er mars), Philippe Béa a endossé le rôle de porte-parole de la Tournée jeunesse dans les écoles de la région qui aura lieu les jours précédents.

«Aller dans les écoles pour parler de mon travail, c'est aller à la rencontrer de ceux pour qui j'écris et dessine: les enfants! Ces moments sont précieux et enrichissants, parce que les jeunes lecteurs trouvent toujours le moyen de nous poser les questions les plus essentielles.»

Huit auteurs et illustrateurs participeront avec lui à la tournée: Simon Boulerice (Javotte, Edgar Paillette), Danielle Boulianne (Bienvenue à Rocketville), Bryan Perro (Amos Daragon, Créatures fantastiques), Andrée Poulin (dont La plus grosse poutine du monde a récemment été couronnée du prestigieux prix TD), Marc Trudel (Albert le curieux) et le tandem Karine Gottot et Mathieu Lampron (Les Mutamatak).

Les écoles intéressées à recevoir l'un de ces auteurs peuvent s'inscrire au slo.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer