Surprise chez les Dalton

Le DroitYves Bergeras 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

On pensait avoir fait le tour de la brochette des Dalton, avec les quatre frangins, leurs cousins (les authentiques Bob, Grat, Bill et Emmet, qui reposent à six pieds sous terre depuis le tome 6), et l'ancêtre Ma'. Mais voilà que Laurent Gerra, Jacques Pessis et Achdé inventent un 10e membre à la famille. Un gamin prénommé Junior, fils «secret» d'Emmett, pointe le bout de son gros menton dans Les Tontons Dalton.

Le titre de la BD, tout comme le récit lui-même et plusieurs personnages, sont autant de références manifestes au film de Georges Lautner Les tontons flingueurs (1963), culte en France, mais dont plusieurs ressorts comiques risquent d'échapper au lecteur québécois. La mère de Junior ayant dû quitter le pays, l'arrivée du notaire Blanchini (qui prend les traits du comédien Francis Blanche, déjà notaire dans le film) et du gamin vont provoquer un certain nombre de chamboulements au pénitencier où les Dalton purgent leur peine. L'oncle Averell a été désigné parrain. La prison étant jugée cadre pédagogique malsain... la loi accorde aux frangins une liberté surveillée. Surveillée par qui? Le cow-boy qui tire plus vite que son ombre, pardi! Lucky Luke transformé en nounou et Rantanplan en doudou!

Junior s'avérera vite insupportable. Aussi glouton que son parrain, et aussi capricieux que l'irascible tonton Joe. Comme la charge du filleul s'accompagne d'un joli magot (et d'une coquette villa protégée par un majordome accroché à sa Winchester - oui, c'est un clin d'oeil) destiné à pourvoir à son éducation... Joe laissera tomber ses velléités d'évasion, pour mieux faire main basse sur le pactole.

Cette aventure de Lucky Luke est loin d'avoir le mordant du film auquel elle fait référence. La sympathique galerie de «gueules» connues des cinéphiles (toute la bande d'acteurs de Lautner) et les apparitions discrètes de Laurel et Hardy ou de DSK (qui sort anonymement du Karl Town Hotel, une jeune cocotte à chaque bras), font sourire, mais le lecteur adulte reste sur sa faim. Le trait d'Achdé «d'après Morris», lui, ne faiblit pas.

---

Les Tontons Dalton, Achdé, Gerra et Pessis, Lucky Comics, 50 pages

** 1/2

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer