Patrick Senécal invite les lecteurs à plonger

Les invités d'honneur du 34e SLO: Patrick Sénécal,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les invités d'honneur du 34e SLO: Patrick Sénécal, président d'honneur; Marie Hélène Poitras, représentante de l'Outaouais; Maurice Henrie, représentant franco-ontarien; et Michel Noël, représentant du volet jeunesse.

Martin Roy, LeDroit

Partager

L'auteur de romans d'horreur et fantastiques Patrick Senécal agira à titre de président d'honneur de la 34e édition du Salon du livre de l'Outaouais (SLO), qui se déroulera du 28février au 3 mars prochain. Il sera secondé dans ses fonctions par Maurice Henrie (Petites pierres blanches, L'EnfanCement), Marie Hélène Poitras (Griffintown) et Michel Noël (Les Papinichois, Pien, Nishka), qui représenteront respectivement les auteurs de l'Ontario français, de l'Outaouais et jeunesse.

Placé sous le thème de la rivière des Outaouais, ce 34e SLO sera l'occasion de se laisser transporter «hors du temps et du quotidien» et à converger vers le Palais des congrès, qui deviendra ainsi «un lieu de convergence, de partage et d'échanges», comme l'a soutenu la directrice générale du Salon, Anne-Marie Trudel, en conférence de presse, hier.

C'est justement cet aspect du message des organisateurs de l'événement que Patrick Senécal, qui n'a pas vécu dans la région contrairement aux autres invités d'honneur, a tenu à mettre en valeur.

Enfant, il avait peur de l'eau, a confié l'auteur de 5150, rue des Ormes, Les sept jours du talion, Le Vide et Malphas, entre autres. Jusqu'au jour où on l'a incité à arrêter de se battre contre l'eau, à se laisser aller. «Il y a un parallèle à faire, étant donné que beaucoup de gens se battent contre les livres, contre les mots, a-t-il fait valoir. Je pense que c'est ce qui est intéressant dans le thème de cette année. Quand on se laisse transporter par le courant d'imagination [des écrivains], on se rend compte qu'il n'y a rien de dangereux, que ça peut même être agréable. J'invite donc les gens à plonger, sans gilet de sauvetage!»

Souvenirs d'ici

Pour MmePoitras et MM.Henrie et Noël, cette participation au SLO s'avère aussi l'occasion de remonter le cours de leur propre histoire, en quelque sorte.

«Je suis née à l'Hôpital Montfort et mes parents habitaient à Hull, à l'époque. La première chose que j'ai faite, c'est donc de traverser la rivière!» a lancé Marie Hélène Poitras, dans un sourire. «Le Salon du livre de l'Outaouais est le premier que j'ai fréquenté. J'ai appris à lire et à écrire à l'École du Vieux-Verger. J'allais bouquiner à la librairie Au Point, qui est devenue la librairie Michabou depuis. J'ai commencé à monter à cheval à huit ans, sur le chemin Clock, à Aylmer, et il y a des chevaux dans tous mes livres. Bref, tout ce qui m'a mené à devenir auteur, c'est ici que je l'ai appris.»

Plus de détails dans LeDroit du 27 novembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer