Soleil au menu pour le Festival de la Bine

Le président du Festival de la Bine et... (Martin Brunette, Le Droit)

Agrandir

Le président du Festival de la Bine et copropriétaire de la Binerie de Plantagenet, Alain Lapensée

Martin Brunette, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alain Lapensée est tout feu tout flamme, alors que la météo annonce que du soleil pour la 7e édition du Festival de la Bine qui s'ouvre vendredi, à Plantagenet.

« Nous avons eu de la pluie pour les six autres éditions et cette année, enfin, nous aurons une température idéale », se réjouit M. Lapensée, président du Festival et copropriétaire de la Binerie de Plantagenet. 

Selon lui, avec un ciel dégagé, le festival peut s'attendre à attirer plus de 7000 visiteurs. À cela s'ajoutent plus d'une centaine de roulottes qui s'entasseront sur le site de l'École secondaire catholique de Plantagenet. 

Le festival accueillera pour la première fois le Championnat canadien d'hommes forts, qui sera capté, samedi et dimanche, par une équipe de tournage du Réseau des sports (RDS). Les festivaliers pourront notamment voir en action Jean-François Caron, l'homme le plus fort au Canada et actuellement premier au monde. Il tentera de battre le record canadien d'Hugo Girard en remportant le championnat pour une 7e année consécutive. De plus, 14 athlètes canadiens tenteront de se démarquer dans le cadre de huit épreuves de force, dont le tiré du camion et le lancer du chaudron sur une hauteur de 15 pieds. 

L'humoriste québécois Philippe Bond lancera les festivités en montant sur scène vendredi soir. Il sera précédé des prestations des jeunes humoristes provinciaux du Concours « LOL-Mort de rire¢, ainsi que de Gabrielle Burelle, le gagnant de l'édition 2015-2016, de même que l'humoriste Alex Bisaillon. Il y aura également une prestation d'un groupe de neuf danseurs, dont Tristan D'Avril de Plantagenet, qui se rendront prochainement au Panama pour participer à une compétition. 

La journée du samedi sera consacrée à une célébration du 140e anniversaire du village de Plantagenet, alors que la scène sera animée par plusieurs artistes locaux, tels que les participants de Les Voix de Prescott-Russell et Marie-Clô. En soirée, Christian Marc Gendron et Manon Séguin feront voyager les spectateurs des années 1940 à aujourd'hui avec le spectacle Piano Man Expérience. Avec plus de 75 chansons à leur répertoire, The Jukebox Revival terminera la soirée avec des pots-pourris musicaux des années 1950 à 1980.

Le dimanche, le festival accueillera la Chorale de l'Amitié et Manon Séguin en l'honneur de Monique Séguin. 

Des bines seront évidemment offertes gratuitement tout au long du festival, alors que le concours «Les bines de ma grand-mère sont les meilleures !» battra son plein.

Pour la septième édition, le festival présentera l'espace «Place aux délices», qui remplace l'événement annuel la Foire gourmande. Les festivaliers auront ainsi l'occasion de profiter des saveurs locales et les différents produits du terroir.

Le festival soulignera aussi l'importance du don d'organe avec la Ride à Jo, une randonnée en hommage à Johanne Racine, décédée récemment alors qu'elle attendait un nouveau coeur.

«C'est quelque chose qui me tient à coeur, parce que Johanne était une bonne amie à moi, explique Alain Lapensée. Quand on m'a approché pour amener cette randonnée chez nous, je n'ai pas hésité à dire oui.»

La programmation complète du Festival de la Bine est disponible au www.festivaldelabine.ca.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer