Star Wars et Bizet au même rendez-vous

Les membres de l'Orchestre des jeunes du 150e,... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Les membres de l'Orchestre des jeunes du 150e, samedi, à l'école secondaire publique De La Salle d'Ottawa.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quarante-deux jeunes musiciens francophones canadiens, dont 12 de la région d'Ottawa-Gatineau, ont offert deux concerts, samedi, dans le cadre des fêtes du 150e.

Le défi de ces jeunes artistes de 14 à 19 ans était de taille, car ceux-ci ne disposaient que d'une semaine pour se connaître et mettre sur pied un concert de calibre professionnel. 

Il s'agissait en fait de francophones et francophiles issus de l'Ouest canadien, de l'Ontario et du Québec qui n'avaient jamais travaillé tous ensemble.

Au programme, on avait réservé aux spectateurs de l'auditorium de l'école secondaire publique De La Salle d'Ottawa, une première partie grand public vouée aux grands thèmes cinématographiques, soit les musiques emblématiques de Harry Potter, de La guerre des étoiles, Gladiateur, Le Seigneur des anneaux et Pirates des Caraïbes

En seconde partie de programme, l'on offrit d'abord la Première suite de Carmen de Georges Bizet (« la musique de film du 19e siècle », estime le chef d'orchestre Simon Rivard), puis en première mondiale, une longue composition originale de 14 minutes écrite pour l'occasion, Confluence de Robert Rival, l'histoire de la rencontre entre les peuples européens et les premières nations. Pour cette dernière pièce, 14 choristes se sont ajoutés à l'orchestre.

Une tâche colossale

« C'est une tâche colossale qu'ils ont relevée (...) Le résultat m'a complètement étonné. Je ne m'attendais pas du tout au calibre qu'on a eu. Le niveau musical, à plusieurs moments au cours du concert, aurait pu égaler celui d'un orchestre professionnel, » racontait au journal Le Droit le chef d'orchestre Simon Rivard.

Tous les jeunes musiciens participaient à un camp estival d'études musicales d'une semaine à Ottawa et ne disposaient donc que de quelques jours pour s'apprivoiser les uns les autres.

La directrice artistique du Centre d'excellence artistique de l'Ontario, Carole Myre, espère répéter l'expérience l'an prochain.

La formation éphémère portait le nom d'Orchestre des jeunes du 150e.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer